Je suis certaine que vous avez TOUS lu mon dernier article « La règle du 40% ». SEAL, pour les intimes, c’est David Goggins. Un des pire Bad ass de la planète. Pour ceux qui ne connaissent pas la portée du travail des Navy SEALs, ils interviennent quand l’armée est dans le trouble! Pour avoir une meilleure idée de ce à quoi ressemble leur entraînement, je vous suggère de regarder le film G.I. Jane.

Jesse Itzler, l’auteur de cet ouvrage complètement hilarant, est un entrepreneur qui possède des intérêts dans plusieurs types d’entreprises. Il a invité SEAL à habiter chez lui pour 30 jours, et à l’entraîner. La seule condition de SEAL était qu’il n’y en ait aucune! Jesse acceptait de faire tout ce que SEAL lui disait, et il n’y avait aucune limite.

J’ai lu ce livre au complet en 4 jours. Voici les leçons que j’en tire et que je vais tenter d’appliquer dans ma carrière et ma vie personnelle.

Chaque jour, faites quelque chose qui vous rend inconfortable. – SEAL

Everyday do something that makes you uncomfortable. – SEAL

Soyons honnête deux secondes. Notre société est passée maître dans l’art de demeurer dans sa zone de confort. Le problème, c’est que RIEN ne se passe dans notre zone de confort. Souvent, ce qui vous rend inconfortable, c’est ce qui vous permettra d’avancer.

Chaque jour, faites ce petit quelque chose qui vous fait peur. Le retour sur votre investissement pourrait vous surprendre.

Quand je vois ou lis quelque chose à propos d’une personne intéressante, je contacte cette personne et lui demande d’être mon ami. – Jesse Itzler

When I see or read about someone interesting, I call them up and basically ask them to be my friend.

Quand avez-vous pour la dernière fois contacté une personne pour lui dire que vous aimez son travail et qu’elle vous inspire? C’est une tape sur l’épaule dont tout le monde a besoin. Du moins que tout le monde apprécie.

Dites aux gens qui sont importants pour vous que vous les apprécier. C’est la meilleure façon de créer une relation durable.

Je ne fais rien pour des applaudissements. Je ne fais rien pour une fanfare. Ce que je fais, je le fais pour moi. – SEAL

I don’t do shit for applauses, I don’t do shit for fanfare, I do shit for me. – SEAL

Dans ce monde où notre réputation est tout ce que nous avons. À une époque où ce que pensent les autres est d’une importance presque capitale. Je crois que nous devons apprendre à faire les choses pour soi.

Je crois qu’il est important de se demander « POURQUOI » on fait ce que l’on fait. Pourquoi faites-vous le métier que vous faites? Pourquoi avez-vous choisi de travailler pour votre employeur actuel? Retourner à notre « pourquoi » nous permet souvent de répondre à plusieurs questions, de comprendre ce qui nous rend heureux dans notre travail.

Je ne pense pas à ce que j’ai fait hier. Je pense à ce que j’ai à faire aujourd’hui et à devenir meilleur. – SEAL

I don’t think about yesterday. I think about today and getting better.

Le mot clé pour moi est “Devenir meilleur”. Je déteste le statut quo. J’aime apprendre. Je veux devenir meilleure dans ce que je fais. Pour ce faire, je multiplie les formations en ligne ou en salle. Je pose des questions aux gens que je considère meilleurs que moi ou du moins, plus expérimentés. Je suis une éponge et je ne me lasserai jamais.

Pourtant, je n’ai pas de bacc. J’ai un gros DEC en sciences humaines, pas de mathématiques. Le système d’éducation ne me convenait plus. J’ai appris le monde des affaires par moi-même, en suivant les traces de gens que j’admire et respecte.

Vous, que faites-vous pour devenir meilleur? Quelle est la dernière formation à laquelle vous avez assisté sans qu’elle ne vous soit imposée par votre ordre professionnel? Quand avez-vous appris quelque chose de nouveau pour la dernière fois?

Conclusion…

Je pourrais facilement me rendre à 20 leçons, alors considérez ça comme une « Partie 1 ». Je n’aurais jamais la prétention d’avoir le niveau de condition physique et d’éthique de travail d’un Navy SEAL, mais si je peux intégrer un peu de leurs méthodes dans mon quotidien, ce sera déjà un pas dans la bonne direction.

J’espère vous avoir inspiré à faire la même chose.

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage