La Netiquette : 5 erreurs à ne pas faire avec vos courriels

La Netiquette : 5 erreurs à ne pas faire avec vos courriels

Ls courriels font maintenant partie de notre quotidien. Chaque jour nous utilisons ce moyen pour vendre, faire avancer nos projets, communiquer avec notre famille et nos proches et également dans le cadre de notre recherche d’emploi. Il y a certaines choses qui vous mettrons dans l’embarras. Voici les pratiques à éviter :

Envoyer des courriels de masse à travers votre Outlook ou LinkedIn.

Il y a plusieurs applications que vous pouvez utiliser à cet effet (MailChimp, ConstantContact etc). De plus, la loi anti-pourriel fait qu’on ne peut envoyer des courriels à la tonne sans le consentement des gens à qui on l’envoie. C’est pourquoi, il est préférable d’envoyer vos prospects sur un formulaire qu’ils pourront remplir et choisir s’ils veulent continuer de recevoir vos courriels ou pas. Expliquez dans votre envoi pourquoi vous voulez les ajouter à votre liste de courriels; rassurez-les qu’ils ne recevront plus rien s’ils ne s’inscrivent pas.

Les courriels de masse sur LinkedIn, c’est un gros « NON »!!! Surtout si vous vous adressez à des personnes qui ne se connaissent pas, ou pire, qui ne vous connaissent pas vraiment!

Faire usage des MAJUSCULES et des émoticônes 😀

La première chose que j’aimerais vous dire, c’est que vous ne savez jamais jusqu’où un courriel peut se rendre. Les majuscules, c’est comme crier. Si on n’utilise pas les majuscules sur Facebook, on ne le fait pas non plus sur nos courriels. Nous avons la chance d’avoir l’option de surligner, ou mettre en caractère gras ou italique, ou tout ça en même temps. C’est pas la peine de crier en majuscules!

Les émoticônes, c’est risqué parce qu’on ne sait jamais qui lira notre courriel. Voulez-vous vraiment que votre Vice-Président régional voit vos bonhommes sourires, ou pire… votre couronne de princesse ou votre tas de merde?

Marquer un courriel de haute importance lorsque ce n’est pas nécessaire.

Je vais être méchante. La meilleure façon de vous assurer que je prends mon temps ou que j’oublie de répondre à votre courriel est d’inscrire qu’un courriel est de haute importance alors qu’il ne l’est pas vraiment. Clarifions d’abord que le courriel doit être de haute importance pour la personne qui le reçoit.

À mes yeux, et selon mes recherches, un courriel est important ou urgent lorsqu’une situation doit être réglée immédiatement. Vous perdez toute crédibilité lorsque vous en abusez.

Écrire comme on parle.

Le niveau de langage dans vos courriels professionnels doit être professionnel. Comme mon prof de français en secondaire 5 nous l’a expliqué, il y a le niveau de langage littéraire, et il y a le langage correct. Le langage correct, c’est un peu ce qui est utilisé par les présentateurs de nouvelle. C’est ce qui est recommandé pour des courriels professionnels.

L’emploi du joual ou du langage populaire vous fait perdre de la crédibilité, surtout si vous êtes en recherche d’emploi.

Utiliser à outrance le CC et « répondre à tous » à profusion…

Est-ce que votre patron a besoin d’être au courant de tout ce que vous envoyez? Avez-vous besoin de vous inclure en CC sur tous vos courriels? Est-ce que votre équipe au grand complet a besoin d’être mis au courant de toutes vos démarches?

Trop, c’est comme pas assez. Nous recevons un nombre incalculable de courriels chaque jour. Les courriels grugent notre productivité. Souvent, moins veut dire plus et mieux.

En conclusion

Ceci est un petit « crash course » sur les principales erreurs que je vois avec l’utilisation des courriels. Le courriel est un outil de travail, un outil de gestion. Ne laissons pas la technologie faire de nous ses esclaves! Gardons-la à notre service!

BONUS : Voici mon meilleure article sur la productivité – CLIQUEZ ICI!

Mylène

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage