Mylène, combien devrais-je facturer à l’heure?

Mylène, combien devrais-je facturer à l’heure?

Je ne me souviens plus qui a dit que le temps c’est de l’argent, mais il avait raison! Combien de fois ai-je reçu cette question : « Combien je devrais charger pour mes services? » Le danger, c’est de ne pas facturer assez parce qu’on a oublié certaines considérations financières comme les heures non facturables, les impôts, vos économies, vos projets et vos vacances. Tout ce qu’un employeur paie normalement, vous devez le payer par vous-même maintenant. Dans cet article, nous calculerons d’abord le nombre d’heures dont vous disposez chaque semaine pour les tâches facturables et les tâches qui ne le sont pas. Je sais que lorsque nous sommes en démarrage, c’est difficile de tout calculer avec précision. Je vous encourage fortement à mesurer le temps que vous investissez dans les tâches non payantes. De cette façon, vous pourrez maximiser votre temps « Payant ». Les tâches non payantes Vous savez, tout ce que vous pensez essentiel à votre entreprise… (comme prendre 4 jours pour faire votre calendrier éditorial de médias sociaux), mais qui vous empêche de prendre du temps pour générer des revenus, ce sont les tâches non payantes. Voici une courte liste : Développement des affaires – Rencontres avec les clients – Préparation de la publicité et des communications – Préparation de soumissions – Comptabilité – Facturation – Prise d’appels Ce sont des tâches essentielles à la gestion de votre entreprise. Par contre, elles ne sont pas facturables. Personnellement, lorsque je travaille sur des mandats de consultation, je vise 25 heures facturables par semaine. Donc, il me reste 10 à 15 heures par semaine pour faire mon développement des affaires et mes tâches...
La sémantique du leadership… Et si nous retournions à l’essentiel?

La sémantique du leadership… Et si nous retournions à l’essentiel?

Êtes-vous un patron, gestionnaire, ou un leader? Parce que l’un est mieux que l’autre, vous savez! Je fais preuve d’une grande retenue aujourd’hui! J’en ai un peu marre de voir les fameuses citations de boss versus gestionnaire versus leader. Dans cet article, je vous partage ma vision bien personnelle de ce qu’est le leadership. D’abord, charité bien ordonnée commence par soi-même. Avant de vouloir diriger, inspirer ou encore dire aux autres quoi faire… Assurez-vous d’être d’abord le leader de votre propre vie. Lorsque j’enseigne l’entrepreneuriat, je prône beaucoup la responsabilisation. Être entrepreneur, c’est d’abord s’entreprendre soi-même. C’est prendre la responsabilité de son sort. Avant de prendre la responsabilité pour les résultats d’une équipe, je pense qu’une personne doit prendre responsabilité pour ses propres actions. La fois où j’ai pris un rôle de leadership sans qu’on ne me le donne… Il y a presque 20 ans… Je travaillais dans une agence de recouvrement, mon supérieur immédiat venait de donner sa démission. J’étais de loin la collectrice la plus forte, j’étais celle que mes collègues venaient voir pour de l’aide lorsqu’ils éprouvaient de la difficulté avec certains dossiers. J’ai travaillé plusieurs samedis matin pour mettre à jour le travail de révision des dossiers, je gérais les plaintes qui concernaient mes collègues. J’ai gardé ma place et mon petit bureau. Mais j’ai pris le leadership de mon équipe. Ça a surpris la direction. Ils ont donné le poste à quelqu’un autre parce que je manquais d’expérience… Être un leader, c’est faire la job même quand on n’a pas de titre. À mon bien humble avis. Être leader, c’est être là pour servir...
Ventes – Les trois choses à faire pour augmenter votre chiffre d’affaires.

Ventes – Les trois choses à faire pour augmenter votre chiffre d’affaires.

Tout plein d’influenceurs vous bombardent sur les médias sociaux avec LA bonne façon de vendre, LA bonne façon de générer des pistes à l’aide d’annonces FB, etc. Par contre, la vente, ça ne se réinvente pas. Il y a des bases dont on ne peut pas déroger, et vous avez beau avoir la meilleure stratégie de marketing de la terre… Si vous n’avez pas ces bases, vous perdez du temps, et de l’argent. Demander la vente OUIIIIIIII! Posez-la cette question. Peu importe où vous en êtes dans votre cycle, vous devez toujours tenter de passer à la prochaine étape. DEMANDEZ LA VENTE. Planifiez le rendez-vous. Demandez le nom du décideur. Soyons honnêtes deux secondes. Vos chances sont de 50 % si vous posez la question. Les probabilités tombent à ZÉRO si vous ne la posez pas. Quel sera votre choix ? Demande? Ou demande pas? Lorsque vous rencontrez ou discutez avec un prospect, vous devez toujours vous fixer un objectif. Obtenir le nom d’un décideur, obtenir un rendez-vous pour faire une démonstration, obtenir cette fameuse signature sur le contrat de vente. De cette façon, votre appel aura beaucoup plus de sens qu’une conversation qui ne va nulle part. PETIT CONSEIL : Plus votre prospect est haut dans le « food chain », plus vous devez être direct et aller droit au but. Fermer votre grosse bouche! Pour reprendre les propos de Patrick Huard : « Farme ta yeule! ». Demande ce que tu veux et tais-toi. Une des règles d’or en ventes est : le premier qui parle a perdu. La meilleure façon d’apprendre à vivre avec le silence est d’en faire un jeu de rôle. Avez vos...
Comment déterminer si l’emploi de vos rêves le sera vraiment ?

Comment déterminer si l’emploi de vos rêves le sera vraiment ?

Lorsque je recrutais à temps plein, un des aspects les plus importants que je validais avec mes clients et mes candidats, c’est l’environnement de travail. Je crois qu’il est important, comme recruteur, de faire tout en notre pouvoir pour éviter d’envoyer nos candidats dans un endroit toxique. Vous trouverez dans cet article les questions à poser, comme candidat, en entrevue d’emploi afin de savoir dans quelle situation vous mettez les pieds. Pour quelle raison le poste est-il vacant? Depuis combien de temps? Et la dernière personne qui a été en poste l’est demeurée combien de temps? S’il s’agit d’un emploi où une nouvelle personne est requise tous les 6 mois parce que les gens ne demeurent pas en poste. Posez-vous des questions. Posez des questions sur les tâches à accomplir. Si elles semblent excessives pour le niveau salarial et le niveau d’expérience demandé, c’est probablement un mauvais signe. Demandez à propos des heures normales de travail. Certains postes demandent beaucoup de temps supplémentaire. Ce sera à vous de prendre la décision à savoir si c’est ce que vous souhaitez. J’ai déjà reçu un appel d’un candidat, directeur des finances, me demandant pourquoi il n’avait pas été appelé pour certains postes dans l’industrie bancaire. Ma réponse fut très simple : « Vous m’avez dit que les semaines de 60 heures, c’est terminé pour vous. C’est pourquoi j’ai préféré m’abstenir et ne pas vous faire perdre votre temps. » Si vous avez l’opportunité, faites une visite des bureaux. Est-ce que les employés en place semblent stressés? Sont-ils amicaux? Ont-ils l’air heureux? Est-ce que l’atmosphère est relaxe, tendue ou formelle? Les gens qui sont heureux...
L’entrepreneuriat, ce n’est pas ce que vous pensez.

L’entrepreneuriat, ce n’est pas ce que vous pensez.

Être entrepreneur, c’est loin d’être la vie de glamour ou la vie des gens riches et célèbres. C’est un gros tour de manège qui a des hauts et des bas et qui souvent, donne la nausée. Si vous décidez que pour vous, c’est fini le 9 à 5, sachez que ce sera probablement plus des 16 heures par jour, de la difficulté à prendre des vacances, etc. Dans cet article, je vous explique quelques autres points à considérer avant de dire « Bye Bye Boss » assis sur la photocopieuse. Premièrement, il y a seulement 1 start-up sur 10 qui obtient du succès. L’objectif de cette statistique n’est pas de vous décourager de démarrer votre entreprise. Le but est de vous encourager à comprendre la réalité qui vous attend en démarrant votre projet. Les entrepreneurs à succès paraissent vivre une vie de rêve et sont idolâtrés par plusieurs. Ce que l’on oublie de vous dire, c’est que leurs journées de travail débutent tôt, très tôt, et que la plupart du temps, ils travaillent même en vacances. Ce n’est jamais aussi facile ou aussi rapide que l’on croit. Les nouveaux entrepreneurs pensent souvent qu’avoir une entreprise est une garantie de profits. C’est loin d’être la réalité. Souvent, vous ne serez pas en mesure de vous prendre un salaire décent pendant plusieurs années. Grant Cardone a déjà dit que peu importe les efforts que vous croyez devoir faire pour démarrer votre entreprise, faites-en 10X plus. Les grands accomplissements demandent de grands sacrifices. Soyez avisés que c’est votre vie personnelle qui souffrira de ces sacrifices, la plupart du temps. Peu importe ce qui est...
Vous avez touché le fond? Voici 4 étapes pour remonter à la surface.

Vous avez touché le fond? Voici 4 étapes pour remonter à la surface.

Il y a environ 3 ans, j’ai appelé en panique totale ma mentore, Mindie Kniss, parce que je n’avais aucun mandat de recrutement, et je n’avais aucun recevables, pas d’argent qui entre et un loyer à payer. En bon québécois, c’était le « bout de la marde ». Nous avons mis au point une stratégie pour générer des revenus rapidement. J’ai réussi à me sortir du trouble, et j’ai compris l’importance d’être constamment en train de développer de nouvelles opportunités. Dans cet article je vous partage quatre étapes pour vous aider à remonter à la surface quand vous touchez le fond. Demandez de l’aide. La première chose que vous allez comprendre, c’est que vous n’êtes pas seul. Tous les gens qui ont eu un grand succès ont vécu et survécu à de cuisants échecs. TOUS. Recherchez l’aide et les conseils de ceux qui sont déjà passés par là. Vous serez surpris des réponses positives que vous obtiendrez. Être vulnérable n’est pas un signe de faiblesse, c’est un signe d’une très grande force de caractère. Consulter votre entourage entrepreneurial vous permettra d’obtenir de précieux conseils que vous pourrez mettre en action. Développez une vision Avoir une vision est critique à votre succès. Que voulez-vous créer? C’est en précisant votre vision que vous pourrez donner une direction claire à votre entreprise. C’est votre vision qui vous permettra de vous lever le matin. Si vous ne savez pas ce que vous voulez créer, ce que vous voulez accomplir, comment saurez-vous que vous avez atteint vos objectifs? Créer un plan d’action Lors de mes moments les plus difficiles, j’ai pris l’habitude de régler un problème...
Trois points à considérer pour recruter les milléniaux.

Trois points à considérer pour recruter les milléniaux.

Les milléniaux envahissent le marché du travail, et ils sont difficiles à recruter, ils sont exigeants, et savent ce qu’ils veulent! L’amélioration de vos stratégies de médias sociaux est essentielle à votre stratégie de recrutement. Dans cet article, je vous explique trois stratégies qui vous aideront à mieux recruter sur les médias sociaux. Faites de vos employés des ambassadeurs Au même titre que l’acquisition de nouveaux clients, l’acquisition de nouveaux talents est beaucoup plus facile lors que vous obtenez des références. Lorsque vos candidats potentiels voient vos collaborateurs s’amuser et travailler dans un environnement stimulant et qui favorise l’évolution de leur carrière, vous aurez beaucoup plus de facilité à obtenir des candidatures qualifiées. Pour favoriser la participation de vos employés, un bonus de référence peut s’avérer très motivant et être beaucoup moins coûteux que n’importe quelle publicité en ligne. Par exemple, vous pouvez verser 500$ en carte cadeau lorsque la référence de votre employé termine sa période d’essai. Ce qui se passe à Vegas ne devrait pas rester à Vegas! Avec des sites web comme Indeed et GlassDoor, les mauvais employeurs peuvent facilement être pointés du doigt. Les bons employeurs peuvent également être mis de l’avant. Vous pouvez facilement demander à votre équipe de partager leur bonheur de travailler avec vous. Vous faites des activités avec votre équipe? Publiez-les sur les médias sociaux. Vos employés vivent des succès? Célébrez-les publiquement. De plus, il ne faut pas négliger l’expérience des candidats que vous rencontrez. Il suffit d’une publication négative à votre endroit pour ruiner votre réputation. Assurez-vous de respecter vos candidats, de respecter leur temps. Assurez-vous que ce qui est...
Comment utiliser le marketing de contenu pour maximiser vos ventes

Comment utiliser le marketing de contenu pour maximiser vos ventes

Le marketing de contenu… Tout le monde en parle, mais personne ne sait vraiment quoi faire avec ça! Même si ce concept vous semble compliqué, nous le simplifierons ensemble. Dans cet article, nous analyserons comment vous pouvez utiliser la création de contenu à chaque phase de l’acquisition d’un nouveau client. La prise de conscience À cette étape, seulement 19% des clients veulent discuter avec un représentant. Par contre, ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas nourrir votre prospect avec du contenu pertinent. Dans les premiers moments de votre relation avec votre prospect, vous pouvez certainement lui offrir un ebook, une check-list, une étude de cas, etc. Avec votre équipe ou votre consultant en marketing, vous pouvez créer du contenu basé sur les premières questions que votre prospect se pose au début de sa réflexion. De cette façon, vous pourrez créer du contenu sans trop vous casser la tête. L’évaluation Cette étape, c’est quand votre client potentiel considère si vous offrez une solution quoi pourrait lui convenir, ou pas. Pour cette raison, vous voulez lui faciliter le travail! Vous pouvez lui offrir un document qui lui permet de comparer différentes options. C’est à ce moment que votre prospect devient un client potentiel. En ce moment, nous voulons nous adresser directement à la personne qui prend la décision. Nous voulons qu’elle ait l’information dont elle a besoin pour aller plus loin dans sa relation d’affaires avec nous. Pour ce faire, vous pouvez offrir un webinaire, des échantillons, des études de cas, les questions les plus fréquemment posées, etc. La décision Ce fameux moment où vous convertissez votre client...
Trois façons d’accélérer votre recherche d’emploi.

Trois façons d’accélérer votre recherche d’emploi.

Lorsque nous sommes en recherche d’emploi et que les choses n’avancent pas comme nous le voulons, chaque journée en est une de trop. D’abord, sachez que seulement 3% des candidats sont appelés lorsqu’ils postulent pour une offre d’emploi (on ne parle pas ici d’obtenir le poste, simplement de recevoir un appel…) Dans cet article, je vous propose quatre stratégies pour accélérer votre recherche d’emploi sans utiliser les affichages. Utilisez votre réseau. 80% des emplois sont obtenus grâce à une référence. Je vous entends déjà me crier que nous ne connaissez pas beaucoup de gens, et que personne ne peut vous aider… Regardez vos 750 amis Facebook, je suis certaine que vous pourrez obtenir de l’aide pour votre recherche. Une autre façon est de regarder sur LinkedIn si certains de vos contacts travaillent à l’entreprise que vous cibles. De cette façon, vous pourrez établir un premier contact et peut-être obtenir que votre CV arrive sur le dessus de la pile au lieu de la filière 13. Utilisez une lettre de présentation non conventionnelle Je sais, je vous dis souvent que votre lettre de présentation doit être simple et efficace. Vous pouvez aussi opter pour une version non conventionnelle et l’utiliser pour vous différencier, jusqu’à un certain point. Si vous êtes client de l’entreprise, racontez votre histoire et à quel point leur marque est importante pour vous. Le but de cette pratique est de faire voir aux recruteurs que vous faites déjà partie de la famille. Par exemple, si vous voulez obtenir un emploi chez Apple, votre lettre pourrait commencer comme ceci : « Je me rappelle la première fois que j’ai tenu...
Entrepreneurs, êtes-vous dans vos excuses?

Entrepreneurs, êtes-vous dans vos excuses?

Il y a quelques semaines, une de mes anciennes élèves me racontait à quel point elle éprouvait des difficultés à faire ses appels de sollicitation parce qu’elle avait peur de déranger ses clients potentiels. Je vais être honnête, j’ai essayé de la confronter pour lui montrer le ridicule de la situation. Ce n’était définitivement pas ma meilleure intervention de coaching. Aujourd’hui, mon discours serait différent. Je ne suis pas meilleure que personne. J’ai mes excuses moi aussi. Et honnêtement, c’est vraiment drôle quand j’en parle avec ma coach! « Est-ce que je peux être dans mes excuses, juste pour 5 minutes?!? » Je déballe le tout. On en rit et l’on retourne en mode « action ». On passe à un autre appel. Ma merveilleuse coach d’affaires, Marie-Josée Robert, est venue nous visiter en classe et nous avons discuté de nos excuses, car nous en avons tous. Il n’y aura jamais de bon moment. Les vents ne vous seront jamais favorables. Tout ne sera jamais parfait. Aussi bien vous lancer MAINTENANT et ajuster le tir en cours de route. L’action sera toujours la meilleure décision. L’opportunité est dans le moment présent. Le bon, le meilleur moment, c’est définitivement maintenant. 8 obstacles qui vous amènent dans vos excuses. La peur : est souvent liée à une perception erronée et utopique. Quoi faire pour régler le problème? Vivre dans le présent, ici, maintenant. Le doute : Nous vivons seulement à 5% de notre potentiel. Premièrement, vous devez croire en vous. Ensuite, posez-vous la question : « Qu’est-ce que je ferais si j’étais certain de réussir à 100%? ». Vous aurez votre réponse et pourrez passer à l’action! L’indécision : Lors que...
Voir les options de partage
Cacher les options de partage