Cinq erreurs qui peuvent saboter votre entrevue d’emploi

Cinq erreurs qui peuvent saboter votre entrevue d’emploi

Souvent, obtenir un entretien pour un emploi est un défi de taille. Se démarquer parmi des centaines de CV n’est jamais évident. Vous devez vous assurer de faire bonne figure à chacune des entrevues que vous obtenez. Les cinq erreurs que je vous présente aujourd’hui vous permettront d’être plus vigilant et de mieux préparer vos prochaines entrevues. Être incapable de répondre correctement aux questions comportementales Les questions comportementales visent à évaluer quel est votre processus décisionnel, comment ça se passe dans votre tête selon la mise en situation ? Il est difficile de se préparer pour ce genre de question. L’objectif de l’employeur est d’entrer dans votre tête et de comprendre comment vous appliquez vos connaissances et votre expérience au quotidien. D’abord, expliquez comment vous allez accomplir ce qui est demandé de vous dans cette situation. Ensuite, qu’avez-vous appris de cette expérience, comment êtes-vous devenus meilleurs ? Enfin, détaillez comment cette expérience vous a permis de grandir comme professionnel. Manquer de préparation pour les questions difficiles Souvent, les gestionnaires vous poseront des questions plus difficiles pour vous forcer à sortir des réponses préfabriquées et apprises par cœur. Je vous conseille de lire l’article suivant : 25 questions d’entrevue et leurs réponses. Faire un travail de fond, apprendre à vous connaître sera certainement votre meilleure assurance pour vous débrouiller en entrevue. Même si la question vous surprend, répondez honnêtement avec votre plus beau sourire. Être incapable d’articuler pourquoi vous êtes uniques Sans tomber dans l’égocentrisme, être capable d’expliquer pourquoi vous vous démarquez des autres candidats est essentiel. Vous pouvez faire preuve d’humilité et vous dire que les autres candidats sont probablement aussi excellents...
Vous travaillez pour un entrepreneur? Voici quatre choses que vous devez savoir.

Vous travaillez pour un entrepreneur? Voici quatre choses que vous devez savoir.

Au Québec, 98,5 % des entreprises ont moins de 100 employés. Si nous suivons les lois de la probabilité, il y a de fortes chances pour que vous soyez directement à l’emploi d’une personne qui a décidé de faire les choses à sa façon : un entrepreneur. Pour vous rendre la vie professionnelle plus agréable, j’aimerais vous partager quatre points que vous devez comprendre et mettre en action si vous travaillez pour un entrepreneur. Quand la business va mal, c’est les cours de ballet de sa fille qui en souffrent! Le bien-être de l’entrepreneur et celui de sa famille sont directement reliés aux résultats de son entreprise. Souvent, c’est leur argent personnel qui est en jeu, j’ai plusieurs amis qui ont hypothéqué leur maison pour arriver à permettre à leur entreprise de continuer de grandir. Pour eux, un client qui quitte, c’est personnel. Surtout si la situation aurait pu être évitée. Donc, quand vous serez sur le point de faire une niaiserie, parce qu’au fond, ce n’est pas votre argent à vous, pensez-y deux fois plutôt qu’une. Réfléchissez comme un client. Le salaire d’un entrepreneur provient directement de sa clientèle. Ils sont les employés de leurs clients. Le client est le seul patron à bord, et vous, vous êtes un fournisseur de services. Votre patron, l’entrepreneur, est un client qui a besoin de votre expertise. Dans la tête d’un entrepreneur, si vous ne faites pas votre travail comme il faut, vous ne méritez pas votre salaire. C’est direct, c’est plate et c’est la dure réalité. Réfléchissez comme un propriétaire d’entreprise Un entrepreneur s’attend à ce que vous preniez toute la responsabilité...
Votre candidat a dit « Oui, je le veux! »? Votre recrutement est loin d’être terminé.

Votre candidat a dit « Oui, je le veux! »? Votre recrutement est loin d’être terminé.

Dans un contexte de plein emploi, les entreprises sont prêtes à tout pour garder leur équipe intacte. Beaucoup seront enclines à faire une contre-offre lorsqu’un employé annonce sa démission. Et vous, en tant que futur nouvel employeur, vous pouvez éviter le pire en prenant quelques mesures simples pour renforcer l’engagement de votre p’tit nouveau. Le moment où votre nouvelle recrue dit « Oui, je le veux », est le moment où vous êtes le plus vulnérable. Assurez-vous que chacun des membres de sa nouvelle équipe prendra le temps d’appeler, aller prendre un café ou encore luncher avec votre nouvelle recrue. Pour renforcer l’engagement d’un nouvel employé, quoi de mieux que de sentir sa présence voulue, désirée et attendue à une nouvelle entreprise? Si chacun des membres de l’équipe prend le téléphone, la recrue aura plus de difficulté à reculer parce qu’il a reçu une meilleure offre financière de l’employeur actuel. Faites une annonce publique D’abord, vous pouvez publier sur vos médias sociaux une magnifique photo avec un court texte qui souligne à quel point vous êtes heureux d’accueillir dans vos rangs une personne aussi extraordinaire que… Certains employeurs poussent la note encore plus loin en publiant un communiqué de presse qui annonce la venue dans l’équipe de la nouvelle recrue. C’est beaucoup plus difficile de reculer et de retourner à l’ancien employeur quand il y a un communiqué de presse qui annonce votre départ! Donnez des devoirs à votre nouvelle recrue. Profitez de l’acceptation de votre offre pour peindre le tableau sur lequel votre nouveau collaborateur devra travailler. Profitez de cette opportunité pour clarifier ce qui sera attendu comme résultat. Demandez-lui...
5 façons de « booster » vos ventes du Vendredi Fou.

5 façons de « booster » vos ventes du Vendredi Fou.

Cette semaine, c’est l’Action de Grâce chez nos amis américains. Le Black Friday et le Cyber Monday représentent un très grand pourcentage des ventes qui seront faites à l’occasion des fêtes. Peu importe le type d’entreprise que vous possédez, vous vous devez de profiter de cette opportunité. Bien que nous soyons un peu dernière minute, il y a toujours moyen de faire de notre mieux et de profiter de cette opportunité. Préparez une vente « Sur Invitation seulement ». Tout le monde aime se sentir important et avoir accès à du contenu, des rabais avant tout le monde. Une façon de remercier vos clients actuels de leur loyauté pourrait être de leur préparer des spéciaux auxquels ils auront accès avant tout le monde. Le caractère exclusif de cette proposition est important et votre offre doit refléter cette exclusivité. Créez une liste de préinscription pour le Vendredi Fou Vous pouvez publier à l’avance votre liste de préinscription, pour avoir accès avant tout le monde à votre promotion du Vendredi Fou. Utilisez vos médias sociaux et optimisez le ciblage de vos publicités Facebook pour atteindre vos abonnés et vos clients de la dernière année. Vous pouvez également utiliser votre promotion sur les médias sociaux pour faire grandir votre liste de noms. Maximisez votre utilisation de la « peur du manque ». Généralement, le vendredi fou, ça dure toute la journée. Certains commerces maximisent cette opportunité tout le mois de novembre. Par contre, vous pouvez faire exactement le contraire et faire une vente qui durera un laps de temps très court et en faire la promotion de façon très intense. Le ton doit être « Tirez avantage de...
Le Marketing, combien ça coûte?

Le Marketing, combien ça coûte?

Lorsqu’on démarre une entreprise, le plus grand défi dans la première année est de bâtir sa marque et de se faire connaître. Bien sûr, il y a les références et le bouche à oreille, mais tôt où tard, il vous faudra investir. Dans cet article, je vous partage les trois question que vous devriez vous poser avant de faire quoi que ce soit ainsi que les différents budgets selon ce que vous devez accomplir. Les 3 questions à vous poser avant de sortir votre carnet de chèques! Quelle est la valeur et l’objectif du produit ou service que vous vendez? Cette question a l’air simple et inoffensive, mais elle vous demandera une certaine réflexion. La valeur, c’est beaucoup plus qu’un simple montant d’argent. De quelle façon, votre produit ou service transformera la vie de vos clients? Quelle est votre audience cible? Identifier votre fameux client idéal vous permettra de planifier votre marketing et d’organiser votre message pour rejoindre les personnes qui sont prêtes à payer pour ce que vous avez à vendre. Il y a plusieurs exercices que vous pouvez faire pour mieux connaître votre audience cible. Vous pouvez faire une étude de marché, imaginer une journée dans la vie de votre client idéal, faire quelques entrevues ou un sondage pour mieux connaître votre audience cible. Quelle est la meilleure plate-forme pour rejoindre clientèle cible? C’est ici que vous devez faire des recherches. Votre clientèle cible est sur différentes plate-formes, selon son âge, sa profession, ses intérêts etc. Il y a plusieurs ouvrages et ressources sur le sujet. Plus vous ferez un travail de profondeur ici, plus votre planification...
Mylène, combien devrais-je facturer à l’heure?

Mylène, combien devrais-je facturer à l’heure?

Je ne me souviens plus qui a dit que le temps c’est de l’argent, mais il avait raison! Combien de fois ai-je reçu cette question : « Combien je devrais charger pour mes services? » Le danger, c’est de ne pas facturer assez parce qu’on a oublié certaines considérations financières comme les heures non facturables, les impôts, vos économies, vos projets et vos vacances. Tout ce qu’un employeur paie normalement, vous devez le payer par vous-même maintenant. Dans cet article, nous calculerons d’abord le nombre d’heures dont vous disposez chaque semaine pour les tâches facturables et les tâches qui ne le sont pas. Je sais que lorsque nous sommes en démarrage, c’est difficile de tout calculer avec précision. Je vous encourage fortement à mesurer le temps que vous investissez dans les tâches non payantes. De cette façon, vous pourrez maximiser votre temps « Payant ». Les tâches non payantes Vous savez, tout ce que vous pensez essentiel à votre entreprise… (comme prendre 4 jours pour faire votre calendrier éditorial de médias sociaux), mais qui vous empêche de prendre du temps pour générer des revenus, ce sont les tâches non payantes. Voici une courte liste : Développement des affaires – Rencontres avec les clients – Préparation de la publicité et des communications – Préparation de soumissions – Comptabilité – Facturation – Prise d’appels Ce sont des tâches essentielles à la gestion de votre entreprise. Par contre, elles ne sont pas facturables. Personnellement, lorsque je travaille sur des mandats de consultation, je vise 25 heures facturables par semaine. Donc, il me reste 10 à 15 heures par semaine pour faire mon développement des affaires et mes tâches...
La sémantique du leadership… Et si nous retournions à l’essentiel?

La sémantique du leadership… Et si nous retournions à l’essentiel?

Êtes-vous un patron, gestionnaire, ou un leader? Parce que l’un est mieux que l’autre, vous savez! Je fais preuve d’une grande retenue aujourd’hui! J’en ai un peu marre de voir les fameuses citations de boss versus gestionnaire versus leader. Dans cet article, je vous partage ma vision bien personnelle de ce qu’est le leadership. D’abord, charité bien ordonnée commence par soi-même. Avant de vouloir diriger, inspirer ou encore dire aux autres quoi faire… Assurez-vous d’être d’abord le leader de votre propre vie. Lorsque j’enseigne l’entrepreneuriat, je prône beaucoup la responsabilisation. Être entrepreneur, c’est d’abord s’entreprendre soi-même. C’est prendre la responsabilité de son sort. Avant de prendre la responsabilité pour les résultats d’une équipe, je pense qu’une personne doit prendre responsabilité pour ses propres actions. La fois où j’ai pris un rôle de leadership sans qu’on ne me le donne… Il y a presque 20 ans… Je travaillais dans une agence de recouvrement, mon supérieur immédiat venait de donner sa démission. J’étais de loin la collectrice la plus forte, j’étais celle que mes collègues venaient voir pour de l’aide lorsqu’ils éprouvaient de la difficulté avec certains dossiers. J’ai travaillé plusieurs samedis matin pour mettre à jour le travail de révision des dossiers, je gérais les plaintes qui concernaient mes collègues. J’ai gardé ma place et mon petit bureau. Mais j’ai pris le leadership de mon équipe. Ça a surpris la direction. Ils ont donné le poste à quelqu’un autre parce que je manquais d’expérience… Être un leader, c’est faire la job même quand on n’a pas de titre. À mon bien humble avis. Être leader, c’est être là pour servir...
Ventes – Les trois choses à faire pour augmenter votre chiffre d’affaires.

Ventes – Les trois choses à faire pour augmenter votre chiffre d’affaires.

Tout plein d’influenceurs vous bombardent sur les médias sociaux avec LA bonne façon de vendre, LA bonne façon de générer des pistes à l’aide d’annonces FB, etc. Par contre, la vente, ça ne se réinvente pas. Il y a des bases dont on ne peut pas déroger, et vous avez beau avoir la meilleure stratégie de marketing de la terre… Si vous n’avez pas ces bases, vous perdez du temps, et de l’argent. Demander la vente OUIIIIIIII! Posez-la cette question. Peu importe où vous en êtes dans votre cycle, vous devez toujours tenter de passer à la prochaine étape. DEMANDEZ LA VENTE. Planifiez le rendez-vous. Demandez le nom du décideur. Soyons honnêtes deux secondes. Vos chances sont de 50 % si vous posez la question. Les probabilités tombent à ZÉRO si vous ne la posez pas. Quel sera votre choix ? Demande? Ou demande pas? Lorsque vous rencontrez ou discutez avec un prospect, vous devez toujours vous fixer un objectif. Obtenir le nom d’un décideur, obtenir un rendez-vous pour faire une démonstration, obtenir cette fameuse signature sur le contrat de vente. De cette façon, votre appel aura beaucoup plus de sens qu’une conversation qui ne va nulle part. PETIT CONSEIL : Plus votre prospect est haut dans le « food chain », plus vous devez être direct et aller droit au but. Fermer votre grosse bouche! Pour reprendre les propos de Patrick Huard : « Farme ta yeule! ». Demande ce que tu veux et tais-toi. Une des règles d’or en ventes est : le premier qui parle a perdu. La meilleure façon d’apprendre à vivre avec le silence est d’en faire un jeu de rôle. Avez vos...
Comment déterminer si l’emploi de vos rêves le sera vraiment ?

Comment déterminer si l’emploi de vos rêves le sera vraiment ?

Lorsque je recrutais à temps plein, un des aspects les plus importants que je validais avec mes clients et mes candidats, c’est l’environnement de travail. Je crois qu’il est important, comme recruteur, de faire tout en notre pouvoir pour éviter d’envoyer nos candidats dans un endroit toxique. Vous trouverez dans cet article les questions à poser, comme candidat, en entrevue d’emploi afin de savoir dans quelle situation vous mettez les pieds. Pour quelle raison le poste est-il vacant? Depuis combien de temps? Et la dernière personne qui a été en poste l’est demeurée combien de temps? S’il s’agit d’un emploi où une nouvelle personne est requise tous les 6 mois parce que les gens ne demeurent pas en poste. Posez-vous des questions. Posez des questions sur les tâches à accomplir. Si elles semblent excessives pour le niveau salarial et le niveau d’expérience demandé, c’est probablement un mauvais signe. Demandez à propos des heures normales de travail. Certains postes demandent beaucoup de temps supplémentaire. Ce sera à vous de prendre la décision à savoir si c’est ce que vous souhaitez. J’ai déjà reçu un appel d’un candidat, directeur des finances, me demandant pourquoi il n’avait pas été appelé pour certains postes dans l’industrie bancaire. Ma réponse fut très simple : « Vous m’avez dit que les semaines de 60 heures, c’est terminé pour vous. C’est pourquoi j’ai préféré m’abstenir et ne pas vous faire perdre votre temps. » Si vous avez l’opportunité, faites une visite des bureaux. Est-ce que les employés en place semblent stressés? Sont-ils amicaux? Ont-ils l’air heureux? Est-ce que l’atmosphère est relaxe, tendue ou formelle? Les gens qui sont heureux...
L’entrepreneuriat, ce n’est pas ce que vous pensez.

L’entrepreneuriat, ce n’est pas ce que vous pensez.

Être entrepreneur, c’est loin d’être la vie de glamour ou la vie des gens riches et célèbres. C’est un gros tour de manège qui a des hauts et des bas et qui souvent, donne la nausée. Si vous décidez que pour vous, c’est fini le 9 à 5, sachez que ce sera probablement plus des 16 heures par jour, de la difficulté à prendre des vacances, etc. Dans cet article, je vous explique quelques autres points à considérer avant de dire « Bye Bye Boss » assis sur la photocopieuse. Premièrement, il y a seulement 1 start-up sur 10 qui obtient du succès. L’objectif de cette statistique n’est pas de vous décourager de démarrer votre entreprise. Le but est de vous encourager à comprendre la réalité qui vous attend en démarrant votre projet. Les entrepreneurs à succès paraissent vivre une vie de rêve et sont idolâtrés par plusieurs. Ce que l’on oublie de vous dire, c’est que leurs journées de travail débutent tôt, très tôt, et que la plupart du temps, ils travaillent même en vacances. Ce n’est jamais aussi facile ou aussi rapide que l’on croit. Les nouveaux entrepreneurs pensent souvent qu’avoir une entreprise est une garantie de profits. C’est loin d’être la réalité. Souvent, vous ne serez pas en mesure de vous prendre un salaire décent pendant plusieurs années. Grant Cardone a déjà dit que peu importe les efforts que vous croyez devoir faire pour démarrer votre entreprise, faites-en 10X plus. Les grands accomplissements demandent de grands sacrifices. Soyez avisés que c’est votre vie personnelle qui souffrira de ces sacrifices, la plupart du temps. Peu importe ce qui est...
Voir les options de partage
Cacher les options de partage