Je connais Marc alias Master Bougaricci depuis près de 5 ans. Notre première rencontre fut virtuelle, sur Twitter. Personnage plus grand que nature, il est d’une authenticité déconcertante. Je l’aime d’amour, comme on dit! Marc a laissé tomber son entreprise dans la construction, rénovations résidentielles, pour retourner à sa première passion : la guenille!

« Je ne crée pas, je vomis mes affaires. »

C’est de cette façon qu’il décrit son processus créatif. Il ne dessine pas, ne fait pas de patrons, ne fait pas de recherches sur le web. Il se fout de ce qui se fait sur le marché. Ce qui l’allume? Les textures. De son propre aveu, toutes ses erreurs de créations sont devenues du design. Il vire ses erreurs en sa faveur, à chaque fois.

« Tout m’inspire, mais tout m’énarve en même temps. »

L’attitude condescendante de certains créateurs lui pue au nez. Les règles, les tendances, il n’en a rien à faire. Il veut être partout. La mode est contraire à ce qu’il veut faire. Marc se définit par sa différence. Ne rien faire comme les autres, c’est sa force. Il remet tout en question, n’accepte aucune convention. Pour lui, la seule créatrice digne de ce nom, qui a remis en questions les règles établies, c’est Coco Chanel.

 « Les règles sont faites pour les cons. Je fais mes vêtements comme je travaillais en construction. Je prends les matériaux qu’on m’offre, et je fais l’impossible, l’inimaginable. »

Dans 5 ans, Marc sera partout dans le monde. Surveillez votre petit écran, il prévoit aller à tout le monde en parle avant la fin 2015, et travailler avec Johnny Depp et Leonardo Di Caprio avant la fin 2016 & 2017. Et je n’ai aucun doute là-dessus, ça va arriver!

Il peut être vulgaire, blasphémer. Mais lorsqu’on enlève toutes les « couleurs » de son vocabulaire, on découvre toute la tendresse du personnage. Il aime donner l’impression qu’il fait n’importe quoi, mais tout est calculé au mot près.

Les entrepreneurs ne vivent pas dans les problèmes, ils vivent dans les solutions.

Neuvième enfant d’une famille de 10. Il est l’artiste qui a voyagé dans sa vingtaine, a connu l’amour. Il est généreux. Marc est un entrepreneur VRAI et authentique. Il est intense, et très nounours, rempli d’affection. C’est une personne de passion, sans demi-mesure avec une confiance inouïe. Le MASTER a sa communauté qu’il appelle affectueusement ses « déficients ». Alors, je vous salue comme il le fait chaque matin :

Good porning les déficients!

Crédit photo : @BlackSmithPat

P.S. Consultez également mes articles sur Chantal Lacroix, Martin-Luc Archambault et DJ Abeille

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage