Candidats : Faites-vous vos devoirs?

Candidats : Faites-vous vos devoirs?

Trop souvent j’entends des histoires d’horreurs d’excellents candidats qui quittent un emploi qu’ils aiment pour accepter une nouvelle opportunité et ces derniers se retrouvent en mauvaise posture parce que les tâches ne sont pas ce qui a été discuté en entrevue, la culture d’entreprise n’est pas ce qui lui a été décrit par le chasseur de tête etc. Bref, il a abandonné un emploi qu’il aimait en pensant améliorer sa situation, mais c’est tout le contraire qui s’est produit.

Je suis une « Gère-Mène »!

En tant que recruteure, une de mes règles est d’être un peu « Gère-Mène », pour les anglos « control freak ». Je ne veux rien apprendre sur mon client de la bouche d’un candidat. Je ne veux rien apprendre sur mon candidat de la bouche de mon client. Cette règle d’or me force à faire mes devoirs, à garder la communication ouverte tout au long du processus.

Le recruteur a la responsabilité de ne pas envoyer en connaissance de cause un candidat dans un environnement merdique. C’est la job du recruteur de tout connaître sur son client, et c’est aussi la responsabilité du candidat de faire une certaine vérification diligente.

Poser les bonnes questions

VOUS AVEZ LE DROIT DE POSER DES QUESTIONS et de faire vos recherches. Connaissez-vous des gens qui travaillent ou ont travaillé à cet endroit? Prenez des références sur le gestionnaire en question! Ils le feront probablement pour vous, alors gâtez-vous! Posez des questions! Vous pouvez également demander au recruteur combien de personnes a-t-il référées à cette entreprise; sont-elles toujours en poste?

Certaines entreprises ont la réputation d’être des employeurs merdiques. Les recruteurs le savent habituellement. Lorsqu’il y a une vague de départ dans une équipe, c’est probablement un signe que vous pouvez vous abstenir.

Fiez-vous à votre instinct

Consultez votre détecteur de mensonges intérieur! S’il y a quelque chose qui cloche, fiez-vous à ce que vous ressentez. Je parle pour moi, mais chaque fois que je n’ai pas écouté mon instinct, des pertes financières s’en sont encourues. Maintenant, j’ai compris.

Pour ceux qui pensent que cet article n’a pas sa place, vous allez passer plus de 2000 heures dans une année avec ces gens. Le fait d’être malheureux au travail cause des maladies mentales comme le trouble d’anxiété généralisé, l’épuisement professionnel etc.

En conclusion

Tout le monde a droit au bonheur. C’est aussi simple que ça. Alors ne vous gênez pas, posez des questions, faites vos devoirs et prenez la responsabilité de faire vos recherches avant de signer pour « l’opportunité de votre vie »!!!

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage