Ceux qui donnent, ceux qui prennent

Ceux qui donnent, ceux qui prennent

Récemment, je me suis remise en question par rapport à ma façon de « donner ». Je crois du plus profond de mon cœur que plus nous donnons et plus nous sommes dans un état de gratitude, plus nous sommes en état de recevoir. Je suis une fille qui ne compte pas, jusqu’à ce que je considère qu’on m’exploite; j’ai tendance à m’entourer de personnes qui partagent mes valeurs.

La générosité au travail

Il y a deux façon de donner. La bonne, et celle qui vous détruit. Ceux qui se laissent détruire par leur générosité ont la fâcheuse habitude de tout laisser tomber pour aider leur prochain, ceci leur cause du retard dans leurs propres projets et ils y perdent au change. Ils finissent par se faire exploiter par ceux qui ne font que « prendre ».

Ceux qui donnent et qui obtiennent du succès, ont réfléchis dans leur façon de faire, et le feront sans attaches, et sans attentes. Parfois, ils peuvent perdre à court terme, mais gagneront éventuellement.

Comment bâtir une culture de générosité dans votre organisation.

Embauchez des « donneurs »

La première chose est d’éviter de laisser les « preneurs » entrer dans votre organisation. Vous souhaitez embaucher des gens qui sont des « donneurs désagréables ». Comment les reconnaître? Un preneur sera généreux devant vous, et égocentrique dans votre dos. Le donneur désagréable sera généreux envers vous, vrai et direct dans ses réponses et dans sa façon d’agir. Avec ce type de personnes, vous avez toujours l’heure juste.

Le donneur désagréable a la réussite de l’entreprise à cœur, et donne en sachant de quelle façon il est le plus profitable de faire sa contribution.

Bâtir une culture où l’on peut demander de l’aide

L’aide ne peut débuter autrement que par une demande. Si vous souhaitez en obtenir, vous devez d’abord le demander. Il vous faut, comme employeur, créer une culture où c’est correct de ne pas pouvoir tout faire seul. Quand tout le monde a la possibilité de le demander sans se faire juger, ça devient beaucoup moins inconfortable.

De cette façon, les preneurs peuvent commencer à donner, car leur contribution est reconnue. En peu de temps, tout le personnel d’entraide. Les contributions sont reconnues, l’esprit d’équipe est renforcé, tout le monde y gagne.

En conclusion

Je vais continuer de donner, dans ce que je fais le mieux. Et c’est ce que je vous encourage à faire également. Donner, ça peut être aussi simple que d’offrir une introduction sur LinkedIn, donner son avis à un collègue qui est bloqué sur un projet, encourager une collaborateur. C’est très simple de donner.

N’oubliez pas qu’en donnant, nous attirons de la reconnaissance, et ça, on en a tous besoin.

P.S. Recevoir, ça commence par la gratitude. CLIQUEZ ICI pour mon meilleur article sur le sujet!

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage