Je ne me tanne pas d’écouter le discours d’acceptation d’Oprah Winfrey pour le prix Cecil B. Demille aux Golden Globes en 2018. Je ne suis pas une inconditionnelle qui paie pour des « meet & greet », mais je l’admire beaucoup parce qu’elle a ouvert le chemin pour de nombreuses femmes, surtout les femmes de couleurs afin qu’elles prennent la place qui leur revient et qu’elles fassent briller leur talent. Voici les citations d’Oprah Winfrey qui me touchent le plus.

Soyez conscients de ce à quoi vous donnez votre attention.

« You radiate and generate more goodness for yourself when you’re aware of all you have and not focusing on your have-nots. »

Pendant plusieurs années Oprah a écrit, chaque soir, ses gratitudes. En portant attention, chaque jour, à ce qu’elle apprécie dans sa vie, elle génère encore plus de bonnes choses dans sa vie.

C’est de la physique quantique, ce sur quoi on concentre notre attention grandit. Plus vous portez attention aux choses qui vous rendent heureux dans la vie, plus vous en aurez. Si vous vous concentrez sur la merde, vous attirerez de la merde. Facile comme ça!

Il n’y a pas de mauvaise voie

« There is a supreme moment of destiny calling on your life. Your job is to feel that, to hear that, to know that. And sometimes when you’re not listening, you get taken off track. You get in the wrong marriage, the wrong relationship, you take the wrong job, but it’s all leading to the same path. There are no wrong paths. »

Celle-ci me touche particulièrement. J’ai pris plusieurs détours pour arriver à la carrière que j’ai aujourd’hui. Je n’ai pas les diplômes requis traditionnellement pour obtenir les emplois que j’occupe actuellement. L’important, c’est que j’y suis arrivée.

Depuis que je suis toute petite que je serais enseignante. Comment j’y suis arrivée, c’est une autre histoire. Nous passons trop de temps à nous battre parce que nous n’avons pas un parcours parfait, parce que nous avons pris des mauvaises décisions.

Ces décisions nous mènent sur d’autres chemins. Et si ces erreurs de parcours ne menaient quand même au même endroit?

Comment aborder le vieillissement

« We live in a youth-obsessed culture that is constantly trying to tell us that if we are not young, and we’re not glowing, and we’re not ‘hot,’ that we don’t matter … I refuse to let a system or a culture or a distorted view of reality tell me that I don’t matter.

I know for sure that only by owning who and what you are can you step into the fullness of life. Every year should teach you something valuable; whether you get the lesson is up to you. Every year brings you closer to expressing your whole and healed self. »

Je suis contente d’être dans la quarantaine, je suis contente de célébrer mon anniversaire chaque année. Oui, j’ai des pattes d’oies. Oui, la quarantaine vient avec ses défis. Je ne retournerais pas dans ma vingtaine où je me cherchais, j’avais les pires fréquentations en ville simplement par appât du gain. Aujourd’hui, je vis très bien seule, et je choisis avec soin les gens qui entrent dans ma vie. Chaque année nous apprend quelque chose, que ce soit pour votre croissance personnelle, votre vie professionnelle.

Nous vivons dans une culture où la jeunesse prime, où pour avoir de la valeur, il faut avoir l’expérience d’une personne de 55 ans, le corps d’une cocotte de 25 ans. Ça ne fonctionne pas pour moi. Les travailleurs demeurent sur le marché du travail de plus en plus longtemps. Nous devons valoriser l’être humain pour ce qu’il peut apporter à l’entreprise. C’est tout.

Importance du repos

« I always give myself Sundays as a spiritual base of renewal –a day when I do absolutely nothing. I sit in my jammies or take a walk, and I allow myself time to BE –capital B-E– with myself. When I don’t, I absolutely become stressed, irritable, anxiety-prone, and not the person I want to be in the world. »

Dieu que j’ai de la difficulté à prendre ma journée off! Présentement, j’enseigne 6 jours par semaine, et il est très difficile de tout fermer le dimanche. Le revers de « toujours travailler », c’est que quand je me plante, je peux dormir pratiquement 2 jours en ligne en alternant dodo, Netflix, et junkfood!

Le repos fait partie de l’entraînement. Mon efficacité avec mes élèves et mes clients dépend de ma capacité à regagner mon énergie et à me reposer. Faisons comme Oprah, une journée en PJs par semaine avec E-RIEN à l’horaire!

Comment un « non » est directement relié à l’amour

« If a person turns against you because you say ‘no’ to them, you recognize that that wasn’t real love anyway. True love, true friendship, true support comes from people who want you to tell your own truth. They don’t want things given to them that don’t come from a pure place. »

Je suis le genre de fille qui dit « oui » à chaque fois que je peux. Je suis toujours prête à donner un coup demain, offrir du coaching, un appel stratégique. J’ai du apprendre à distinguer quand je dis « oui » aux autres, je ne dois pas me « non » à moi-même.

Quand je dis « non », la façon dont les gens me traitent me dit tout. Est-ce qu’ils me respectent, ou pas. Et pour moi, c’est la base.

Le mot de la fin…

Il existe un nombre incalculable de citations d’Oprah Winfrey, je vous en ai partagé quelques brefs extraits. J’aime beaucoup regarder les plus grands et copier! Le succès laisse des traces, aussi bien avoir l’intelligence de les suivre! Merci Oprah!

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage