Entrepreneurs, êtes-vous dans vos excuses?

Entrepreneurs, êtes-vous dans vos excuses?

Il y a quelques semaines, une de mes anciennes élèves me racontait à quel point elle éprouvait des difficultés à faire ses appels de sollicitation parce qu’elle avait peur de déranger ses clients potentiels. Je vais être honnête, j’ai essayé de la confronter pour lui montrer le ridicule de la situation. Ce n’était définitivement pas ma meilleure intervention de coaching.

Aujourd’hui, mon discours serait différent. Je ne suis pas meilleure que personne. J’ai mes excuses moi aussi. Et honnêtement, c’est vraiment drôle quand j’en parle avec ma coach!

« Est-ce que je peux être dans mes excuses, juste pour 5 minutes?!? » Je déballe le tout. On en rit et l’on retourne en mode « action ». On passe à un autre appel.

Ma merveilleuse coach d’affaires, Marie-Josée Robert, est venue nous visiter en classe et nous avons discuté de nos excuses, car nous en avons tous.

Il n’y aura jamais de bon moment.

Les vents ne vous seront jamais favorables. Tout ne sera jamais parfait. Aussi bien vous lancer MAINTENANT et ajuster le tir en cours de route. L’action sera toujours la meilleure décision. L’opportunité est dans le moment présent. Le bon, le meilleur moment, c’est définitivement maintenant.

8 obstacles qui vous amènent dans vos excuses.

  • La peur : est souvent liée à une perception erronée et utopique. Quoi faire pour régler le problème? Vivre dans le présent, ici, maintenant.
  • Le doute : Nous vivons seulement à 5% de notre potentiel. Premièrement, vous devez croire en vous. Ensuite, posez-vous la question : « Qu’est-ce que je ferais si j’étais certain de réussir à 100%? ». Vous aurez votre réponse et pourrez passer à l’action!
  • L’indécision : Lors que nous sommes indécis, c’est que nous recherchons la perfection. D’abord, sachez qu’une mauvaise décision sera toujours mieux qu’aucune décision du tout, et comme une de mes élèves me répète continuellement : « Fait, c’est mieux que parfait! »
  • La paresse : La paresse de l’entrepreneur, c’est d’arrêter d’innover. Comment vaincre ce type de paresse? Le meilleur conseil que je peux vous offrir est de faire un remue-méninges et de reprendre vos idées une par une, puis de passer à l’action.
  • La procrastination : Vous avez certainement entendu parlé du fameux « Eat a frog first thing in the morning, and nothing worst will happen to you the rest of the day » de Mark Twain. Le fameux crapaud, c’est de passer à l’action. Faites une chose qui vous énerve et que vous ne voulez pas faire chaque matin, puis passez à un autre appel!
  • La désorganisation : Il existe aussi plusieurs outils pour vous aider à vous organiser dans votre travail et dans votre vie. Vous n’avez qu’à fouiller les zinternets et vous trouverez. Si vous êtes bordélique, comme moi (OOPS!), offrez-vous les services d’une organisatrice professionnelle.
  • Avoir raison : Un de mes mentors m’a dit un jour « Est-ce que tu veux avoir raison, ou est-ce que tu veux gagner? ». Grosse différence. Avoir raison, c’est l’ego qui parle. Jouez pour gagner et passez à l’action.
  • Pas à l’écoute de soi : Suivez votre intuition. À chaque fois que je ne l’ai pas écouté, j’ai perdu des amis et des milliers de dollars. Milliers. De. Dollars. C’est votre entreprise, vous prenez vos décisions.

Le mot de la fin…

Des excuses, nous en avons tous. 99% des gens sur cette planète en ont. La question, c’est comment vous arrivez à les gérer. J’ai toujours de la difficulté avec ça, c’est un entraînement. Et c’est avec de la pratique qu’on devient meilleur à botter le derrière de nos excuses.

Aimeriez-vous recevoir du coaching, chaque matin, dans votre boîte de courriel pendant une année complète? Visitez 2 coachs le matin pour plus d’informations.

Vous aimerez également :

Dans l’insécurité, Mylène, passe à l’action.

Êtes-vous dans l’action ou la contemplation?

Quatre façons de se relever d’un passage à vide.

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage