Si vous faites partie de ceux qui sont prêts à former une nouvelle recrue qui a besoin d’acquérir de nouvelles connaissances MAIS qui ne peut tolérer un employé qui n’adhère pas à la culture de l’entreprise, continuez votre lecture! Vous les savez, l’embauche de nouvelles ressources est vitale dans une économie de croissance. Et c’est présentement un grand défi au Québec. Vous recevez des CV, tout le monde se montre sous son meilleur jour. Voici 4 stratégies qui vous permettront de faire des meilleures embauches, d’éviter un désastre, selon votre culture d’entreprise.

Bâtissez votre grille d’entrevue en fonction de votre culture d’entreprise.

Je vais y aller un peu dans le technique ici. Au lieu de demander quelles sont tes valeurs, est-ce que l’éthique est importante pour toi, etc. Pourquoi ne pas articuler des questions comportementales qui vous permettront d’évaluer si les réactions du candidat s’accordent avec les attentes que vous avez pour votre équipe.

Par exemple : Pouvez-vous me donner un exemple de situation où vous avez dû dire non à une personne pour des raisons éthiques?

Embauchez des gestionnaires avec une feuille de route qui répond à vos besoins.

Je sais qu’ici, je contredis mon premier paragraphe, mais j’aimerais remettre le tout en contexte. Dans une entreprise en pleine croissance, vous voulez avoir un gestionnaire qui en a vu d’autres. Souvent, la croissance se jumelle avec plusieurs problématiques, que ce soit la gestion du cashflow, des ressources humaines, le développement des affaires. Vous voulez avoir en poste une personne qui sera en mesure de diriger, coacher et rassurer votre équipe quand ça devient un bordel!

Par opposition à l’embauche d’un gestionnaire junior ou d’un collaborateur; cette personne est dans un rôle clé, et les risques encourrus sont beaucoup plus importants. Votre marge d’erreur est pratiquement absente.

Prenez votre temps

Embauchez du personnel temporaire s’il le faut, ou même un consultant, mais prenez votre temps. Je ne connais personne qui prends des bonnes décisions, des décisions payantes quand on a un fusil sur la tempe.

Établissez vos priorités. La bonne personne peut amener votre entreprise au prochain niveau, comme elle peut faire tomber une équipe. En acceptant de prendre votre temps, vous pourrez prendre une meilleure décision et vous assurer d’un meilleur taux de succès.

Faites confiance à votre intuition

Quand quelque chose cloche dans l’histoire du candidat, que celui-ci est évasif dans ses réponses lorsque vous demandez des clarifications, il y a certainement anguille sous roche. Si 60% des gens mentent ou embellissent leur CV, ils doivent certainement maintenir leurs mensonges en entrevue.

S’il y a un seul détail qui semble faux, faites vos vérifications. Si un seul détail cloche dans son histoire, c’est qu’elle est probablement fausse. Même s’il est parfait, même s’il est compétent, voulez-vous vraiment une personne qui manque d’intégrité dans votre équipe?

En conclusion…

Ce ne sont que quelques stratégies bien simple qui vous permettront de diminuer vos erreurs d’embauche. N’oubliez pas qu’il n’y a pas seulement le coût financier du recrutement, il y a aussi le coût auprès de votre équipe d’avoir dû vivre avec un collègue incompétent. Il y a également le coût des clients et des ventes que vous pourriez avoir perdu à cause d’une mauvaise embauche.

Prenez votre temps, faites vos devoirs, fiez-vous à votre intuition et questionnez vos candidats en fonction des valeurs de votre entreprise.

Vous aimerez également…

10 règles pour faire de meilleures embauches

10 signes que vous ne devriez pas embaucher un candidat

Trois points à considérer pour recruter des milléniaux

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage