Qu’est-ce qui sépare les bons des excellents recruteurs

Qu’est-ce qui sépare les bons des excellents recruteurs

Il y a quelques semaines, le CEO d’une firme de recrutement m’a demandé ce qui, à mon avis, fait qu’une personne a du succès en recrutement. Très peu de gens font des études dans le but de faire du recrutement externe. Je ne connais pas beaucoup de recruteurs qui voulaient embrasser cette carrière au moment de leurs études. Personnellement, j’y suis arrivée par pur hasard, et je suis tombée en amour avec cette profession.

Qu’est-ce que ça prend pour réussir? On ne peut pas travailler en recrutement « en attendant » d’avoir un autre emploi et obtenir du succès. Voici ce qui, selon mon avis et mes recherches, distingue les excellents recruteurs.

Ils possèdent un sens inné de la vente et de la mise en marché (marketing).

Un recruteur a un double travail de vente à faire. Il doit d’abord convaincre son client qu’il peut lui trouver le meilleur candidat disponible sur le marché; ensuite, il doit convaincre le candidat que c’est le meilleur changement pour sa carrière.

Ils excellent en réseautage.

Lorsqu’on travaille en recrutement, nous gagnons notre vie en mettant à profit notre réseau de contacts. Réseauter, ça fait partie du travail. Il y a un vieil adage qui dit « C’est pas ce que tu fais qui compte, c’est qui tu connais. » C’est tellement vrai en recrutement.

Ceci dit, ceux qui excellent ont la capacité d’entretenir ce réseau, ils ne font pas seulement que collectionner des cartes d’affaires.

Ils sont orientés sur les résultats.

Lors de mon premier emploi en recrutement, on m’a dit que j’avais la possibilité de gagner des revenus tout près des 100K d’ici les 2-3 prochaines années. Mon objectif était donc de commencer à toucher des bonis dans les 6 premiers mois. On m’a dit que c’était impossible, et je l’ai fait. Je les ai tous fait mentir.

Le recrutement est souvent payé à commissions. Donc, les recruteurs qui réussissent sont allumés par les revenus élevés que ce travail peut procurer. Les meilleurs recruteurs que je connais gagnent plus de 400K par année, ici, à Montréal. Si vous êtes dans vos excuses, ce travail n’est pas pour vous.

Ils n’abandonnent pas.

Trouver une licorne rose à pois bleus, ce n’est jamais évident. Ça peut prendre beaucoup de temps, et souvent, le client change d’idée. Il veut sa licorne avec des pois verts. Vous voyez ce que je veux dire? Si on abandonne au premier obstacle, on ne réussira simplement pas.

Les meilleurs recruteurs sont dotés d’une ténacité et d’une résilience à toute épreuve.

Ils sont aimables (Likeable)

Je ne peux m’empêcher de penser à ce qu’enseigne l’entrepreneur et expert des médias sociaux Dave Kerpen. Il faut s’intéresser d’abord aux gens, leur donner de la valeur, et ensuite voir ce qu’ils peuvent nous apporter. La loi du retour, ça paie toujours.

Les excellents recruteurs travaillent avec des gens, pas avec des CV. Oui, on travaille avec des CVs, ça fait partie du jeu. MAIS, si on ne s’intéresse pas d’abord aux gens, c’est peine perdue, le succès ne sera qu’éphémère.

En conclusion, les meilleurs recruteurs se dédient totalement à leur travail, ils sont des as du réseautage, excellent en vente, se nourrissent de leurs résultats, s’intéressent aux gens et n’abandonnent jamais!

Voilà! Bonne chasse!

 

Mylene

P.S. Jetez un oeil à l’article suivant : « Quelques trucs pour obtenir l’attention d’un recruteur? »

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage