Je ne lis jamais de romans. Quand j’achète un livre, c’est pour apprendre quelque chose. Le premier livre de développement personnel que j’ai lu à 19 ans est « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent » de Stephen R. Covey. Le second, « Réfléchissez et devenez riche » de Napoleon Hill.

Aujourd’hui, avec tous les coachs, les cours en ligne et tous les programmes faits par des amateurs qui veulent simplement profiter de la manne de 10 milliards que représente l’industrie du développement personnel, on ne sait plus vers qui se tourner. C’est vraiment facile de payer des dizaines de milliers de dollars pour du vent. Vous pouvez facilement perdre 30-60 minutes de votre temps au téléphone pour des soi-disant appels stratégiques, ou appels découverte qui ne vous apportent aucune valeur, mais veulent votre argent.

C’est difficile de s’y retrouver dans toute cette mer de fausse représentation… Ma façon préférée d’aborder la croissance personnelle, c’est de travailler avec un coach sur une base régulière. Dans cet article, je vous présente trois façons d’aborder votre développement personnel qui n’impliquent pas de dépenser des milliers de dollars pour vous faire parler de vos croyances limitantes et toutes ces gimmicks!

Toujours prioriser l’être humain.

Les intentions, les plans d’actions, c’est excellent. Par contre, pour atteindre nos objectifs, vous aurez certainement besoin de support de votre entourage et c’est LA principale raison de toujours prioriser l’être humain.

Si ça prend un village pour élever un enfant, c’est exactement la même chose pour faire avancer une entreprise. Vous ne pouvez pas y arriver seul. Et pour y arriver, vous devrez faire des choix. Vos choix, vos paroles et vos action auront toujours un impact sur votre entourage. C’est à vous de voir quelles sont vos priorités.

Slackez un peu la pression…

Qu’est-ce que je veux dire par là… Ça ne sert à rien de vous dire que vous allez atteindre les plus hauts sommets ou mourir en train d’essayer. L’important c’est de garder les yeux sur votre objectif, mais pas nécessairement de vous mettre toute la pression du monde pour atteindre cet objectif dans un plan record.

Trop de pression c’est comme pas assez. Que se passera-t-il si vous n’atteignez pas votre objectif? Les plus grands visent l’excellence à travers l’amélioration continue, le travail, la discipline. Par contre, viser l’impossible, sans plan pour l’atteindre, c’est une route qui mène tout droit vers l’échec.

Trouvez l’équilibre qui vous convient.

Mes semaines sont consacrées à mon travail. Comme je travaille de soir, mes matinées sont consacrées à mon « me time » et mes week-ends à ma famille. C’est un équilibre qui me convient, et souvent, le dimanche, je prends mon temps et je ne fais RIEN.

Est-ce que je pourrais travailler plus? Certainement. Mais négliger mon temps en famille, c’est hors de question. Tout est une question de priorités. Et souvent, c’est difficile de comprendre où elles sont, ou même de faire des choix par rapport à nos priorités.

Et ce qui est encore plus difficile, c’est d’assumer nos choix parce que  nos résultats seront toujours la réflexion de nos choix.

Le mot de la fin…

À mon bien humble avis, la croissance personnelle est l’affaire d’une vie. Ce n’est pas à propos d’une seule formation, ou simplement d’assister à une conférence. Comme le mentionne Tony Robbins, (je paraphrase) si vous de développer pas une pratique quotidienne pour implanter vos nouveaux choix dans votre quotidien, vous perdez votre temps!

Voici mes livres de développement personnel préférés :

HAY, Louise. You can heal your life.

GUILLEBEAU, Chris. Born for this.

GIULIANI, Rudolph W. Leadership

BROWN, Brené. Rising Strong.

 

Vous aimerez également…

Le développement personnel, ça se planifie

Procrastination, quand tu nous tiens

La gratitude, plus qu’une question d’attitude

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage