La critique constructive – pour les nuls!

La critique constructive – pour les nuls!

Si tous les employés étaient parfaits, le monde serait tellement merveilleux! On peut facilement retourner la question et dire la même chose des gestionnaires. La critique fait partie du quotidien d’un gestionnaire. Encore faut-il savoir le faire de façon constructive et faire progresser votre équipe à travers ce processus.

1. La critique, ou feedback, doit être partagée sur une base régulière.

Il est tout à fait contre-productif de garder le développement personnel de vos employés pour l’évaluation annuelle. Le but de l’évaluation est de discuter de l’aspect financier de la progression de l’employé. Le feedback est partie intégrante du développement personnel de celui-ci. Lorsque vous partagez des opportunités d’améliorations à vos employés de façon constante, ils peuvent s’améliorer de façon continue. C’est beaucoup plus productif.

2. Posez des questions.

Avant de porter un jugement négatif sur un comportement, un incident, il est important de comprendre ce qui s’est passé et les motivations de l’employé. Poser des questions ouvertes, écouter sincèrement les réponses, et tentez de vous mettre dans les souliers de votre collaborateur. ENSUITE, expliquez votre façon de voir les choses, et communiquez clairement vos attentes. Pourquoi ne pas demander à votre collaborateur, si cette situation ou problème se présentait de nouveau, de quelle façon agirait-il? Poser des questions favorise la collaboration, plutôt que la confrontation.

3. Adressez le comportement, non pas la personne.

Il y a une grande différence entre diriger une attaque contre une personne, et tenter de comprendre et corriger un comportement. Par exemple, si une personne remet toujours son travail en retard, au lieu de l’adresser comme une personne irresponsable et irrespectueuse de son équipe, pourquoi ne pas lui demander ce qu’elle pourrait faire pour mieux respecter ses délais, et lui demander ce que VOUS, comme gestionnaire, pouvez faire pour la supporter et l’aider. Adresser le comportement, plutôt que la personne vous permettra de ne pas en faire une affaire personnelle. Personne ne se sentira attaqué, diminué. Cette approche permet également de se concentrer sur la solution plutôt que le problème.

En conclusion…

Ceci n’est qu’un bref aperçu d’un sujet sur lequel on pourrait probablement écrire un livre! Pour en apprendre plus, joignez-vous à moi pour ce webinaire sur l’art de la critique. Cliquez ici!

 

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage