Le bootstrapping, est-ce que c’est pour vous?

Le bootstrapping, est-ce que c’est pour vous?

Le bootstrapping, c’est démarrer son entreprise avec son argent personnel, ses ressources et son temps. Pas d’investisseurs, pas de prêts à la banque, etc. La partie la plus cool, c’est qu’on ne doit rien à personne et qu’on est seul maître de notre destin. La partie moins cool, c’est qu’on est seul et qu’on doit trouver son support soi-même.

Si vous pensez démarrer votre entreprise avec vos propres ressources, posez-vous les questions suivantes pour voir si c’est pour vous.

Est-ce que vous voulez le contrôle complet, en échange d’une croissance plus lente?

L’argent facilite la croissance. Elle vous permet de faire des embauches, d’investir sur de la publicité, de financer vos nouveaux produits, etc.

Si vous vous financez vous-même et que vous n’avez pas les liquidités nécessaires, votre croissance sera plus lente, vous devrez peut-être garder votre emploi à temps plein le temps de remplacer votre revenu et de vous lancer à temps plein.

Pouvez-vous générer assez de profit de vos premiers clients pour les réinvestir dans votre entreprise?

Si vous autofinancez votre entreprise, vous devez pouvoir générer des profits rapidement. Votre flux de trésorerie sera directement influencé par les revenus et les profits que vous pourrez faire avec vos premiers clients.

Vous devez donc offrir beaucoup de valeur à votre clientèle. Si vous offrez un produit ou un service à valeur faible, vous aurez de la difficulté à obtenir de nouvelles commandes et des références de nouveaux clients.

Est-ce que je peux générer de la clientèle à travers divers partenariats?

En fait, il y a plusieurs types de partenariats que vous pouvez développer. Partenariat pour obtenir des références de clients. Partenariats avec vos fournisseurs pour obtenir des délais de paiement avantageux. Les seules limites sont celles de votre imagination.

Le plus important, c’est que votre partenariat soit gagnant/gagnant. La meilleure façon d’approcher un partenaire potentiel, c’est de lui faire valoir ce que vous pouvez faire pour lui.

Avez-vous pris le temps de tester votre idée?

Avant de vous lancer et d’investir votre argent dans un projet d’affaires, avez-vous pris le temps de tester votre marché?

  • D’abord, faites une étude de marché. Vous trouverez la réponse à plusieurs questions et surtout vous serez en mesure de déterminer s’il y a de l’argent à faire avec votre projet. Si vous ne pouvez pas générer de profits, c’est un loisir, pas une entreprise.
  • Faites une liste de vos clients potentiels. Appelez-les un par un. Pas avec un courriel. Prenez le téléphone! J’ai plusieurs articles sur le sujet.
  • Créez un « format test » de votre produit, et offrez-le gratuitement en échange de la rétroaction de vos clients potentiels.
  • Finalement, vous pouvez commencer à créer votre liste de noms et les tenir au courant des progrès de votre projet d’entreprise.

Êtes-vous prêt à ce que ce soit un échec?

Si vous essayez et que ça ne fonctionne pas, qu’allez-vous faire? Avez-vous la couenne assez dure pour passer au travers ce genre d’échec financier et émotionnel? Peut-être que d’autofinancer votre start-up n’est pas la meilleure idée.

Si vous avez des partenaires, les succès et les échecs sont partagés. Si vous êtes seul, vous aurez tous les honneurs de vos réussites, et toutes les émotions négatives qui viennent avec les épreuves et les échecs.

Le mot de la fin

En terminant, j’aimerais que vous compreniez que c’est VOTRE définition du succès qui compte. Si vous voulez démarrer votre entreprise pour générer 500$ par mois et amener votre famille en vacances à la fin de l’année, c’est parfait. Si vous voulez démarrer votre entreprise pour financer un projet personnel, c’est parfait. Vous souhaitez vous lancer pour en faire une carrière, atteindre les plus hauts sommets et faire partie du Top 100 des personnes les plus riches au Canada? Allez-y! La définition du succès est différente pour chacun d’entre nous.

Lancez-vous, et vivez votre succès à votre manière. Peu importe que vous utilisiez des investisseurs, ou que vous le fassiez tout seul comme un grand!

Vous aimerez également…

L’entrepreneuriat, ce n’est pas ce que vous pensez!

Book-Club : Les livres préférés de Mylène sur l’entrepreneuriat

Ce que l’on ne vous dit pas sur l’entrepreneuriat

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage