Les leçons de Molly’s game.

Les leçons de Molly’s game.

Ceux qui me connaissent savent que le cinéma est ma 2e maison. J’adore les films avec des personnages féminins forts, j’adore Jessica Chastain. Aller voir le film Molly’s game n’était pas une option! J’ai adoré.

Je sais que j’ai mis le même verbe 3 fois en 3 lignes. Pardonnez mon manque de vocabulaire. Aujourd’hui, je vous partage les leçons que j’ai apprises de Molly.

Le but c’est de gagner.

À quoi? Contre qui? On s’en fout. Molly a été élevée, éduquée à gagner. Athlète d’élite qui a vu sa carrière brisée à cause d’une très mauvaise chute en saut à ski de bosses, elle est demeurée conditionnée à gagner. On lui a offert une opportunité, elle l’a saisie. On lui a retiré cette opportunité, elle en a créé une elle-même. C’est tout.

Générer plus de 4 millions de dollars en revenus dans une année, sans études supérieures.

Molly a fait le choix d’aller passer une année à Los Angeles après son tragique accident de ski. Le plan pour elle était de débuter ses études en droit après sa sabbatique. Après tout, elle avait déjà eu une carrière (de skieuse) et était retraitée.

Il n’y a aucun programme universitaire en gestion du gambling! AUCUN! Molly a bâti quelque chose de phénoménal simplement en apprenant sur le tas, et avec son intelligence et sa perspicacité. En plus, on parle ici d’une femme dans un milieu d’hommes. Elle tenais la « man cave » la plus prestigieuse au monde.

Venez me parler de votre complexe de l’imposteur pour voir!

Vous pouvez offrir un service à 10 000$ le buy-in, ou vous pouvez offrir un service à 250 000$ le buy-in.

Lorsqu’elle a repris le business de son patron, après avoir été remerciée, elle a complètement revampé l’expérience de ses clients. Au lieu du sous-sol d’un bar miteux, elle a choisi un hôtel parmi les plus prestigieux de Los Angeles. Elle y servait les alcools les plus chers, et offrait une expérience complètement différente. Ensuite, elle a augmenté le buy-in à 50 000$ jusqu’à ce qu’il atteigne les 250 000$. Tout est dans l’expérience que vous offrez à votre clientèle.

La question qui subsiste, c’est quel type d’expérience voulez-vous offrir? Il y a une clientèle pour tout.

Votre liste de noms, vos contacts, c’est votre meilleur inventaire, votre plus grande valeur.

En tant que recruteure, je gagne ma vie avec mes contacts. Lors de certaines discussions avec ma douce maman, elle me demande souvent « D’où tu connais cette personne? » Ma réponse est toujours « C’est ma job de connaître du monde ».

Si vous êtes entrepreneur, votre réseau de contact vaut de l’or. En fait, avec quelques numéros de téléphones, Molly a pu relancer une entreprise à partir de RIEN. Elle en a fait bâti un endroit exclusif qui lui a rapporté des millions de dollars. Vos contacts, c’est précieux. Quand je laisse entrer une personne dans mon cercle, c’est parce que je sais qu’elle est sérieuse et qu’elle ne fera pas perdre le temps de mes précieux collaborateurs.

Petite parenthèse : Molly a bâtit 2X son business uniquement avec du réseautage.

À la fin, ton nom, c’est tout ce qu’il te reste.

Molly a toujours refusé de donner les informations de ses clients aux autorités. Elle a préféré plaider coupable, en prenant la chance de se retrouver en prison. Pourquoi? Quand tu as perdu tout ton argent, que tu as plus de 2,5M de recevables en circulation dans la rue que tu ne peux pas récupérer, que la mafia russe a essayé de prendre le contrôle de ton entreprise…

Ton nom, c’est tout ce qu’il te reste.

Tout le monde a droit à un comeback.

Comme disent nos voisins du sud : « America loves a comeback! ». Tu t’es planté. Tu te relèves, enlève la poussière et continue ton chemin vers le sommet. Celui de Molly sera épique! Suivez sa page FB, son compte Twitter & instagram.

Je vous souhaite une année 2018 à la hauteur de vos rêves les plus fous.

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage