Politique d’utilisation des médias sociaux : 4 points à considérer.

Politique d’utilisation des médias sociaux : 4 points à considérer.

Il n’y a même pas 10 ans, nous n’aurions jamais eu cette discussion. Facebook en était à ses premiers pas, Twitter et les autres n’étaient pas  encore une idée! Cependant, aujourd’hui, ces médias font partie de notre quotidien. En fait, il s’agit d’un excellent outil pour les recruteurs! Oups! Oui, la plupart des recruteurs fouillent votre Facebook! Si vous souhaitez que votre vie privée demeure privée, je vous conseille de modifier vos paramètres de confidentialité.

Revenons aux pratiques de gestion qui concernent les médias sociaux.

Est-ce que votre entreprise dispose d’une politique concernant l’utilisation des médias sociaux? Est-elle restrictive ou laisse-t-elle libre cours à la créativité de vos employés? J’ai souvent vu des politiques concernant leur utilisation en grandes entreprises, très peu en PME. Jusqu’à quel point faut-il réglementer les pratiques de vos employés à cet effet? Il y a là une grande question d’interprétation. Je vous présente quatre points à considérer lorsque vous amorcez cette réflexion.

1. La conduite personnelle ou comportement en ligne.

Dans ce domaine, il y a toujours un travail d’éducation et de sensibilisation à faire. Vos employés doivent comprendre que leurs actes, ou écrits publiés en ligne ont des conséquences. Une bonne façon de de susciter la réflexion avant la publication est de se poser la question suivante:

« Est-ce que j’aimerais voir cette publication à la une du journal de Montréal? »

Si la réponse est « non »; il vaut mieux annuler le tout. Le web permet une libre expression, doit garanti par la charte des droits et libertés. Il ne fait surtout pas oublier le droit à la sauvegarde de sa réputation et de sa dignité.

Donc, si vos employés s’affichent en pleine beuverie sur Facebook, en portant les T-Shirts de votre entreprise, c’est un comportement qui affecte la réputation de votre entreprise. De même que si vous voyez des employés faire des trucs disgracieux devant un camion lettré au nom de votre entreprise, et que ces photos se retrouvent en ligne, ceci remet en cause la réputation de votre entreprise.

De plus, votre troupe doit comprendre qu’une fois que c’est en ligne, rien ne peut l’effacer. Une fois le contenu mis en ligne, ce dernier de vous appartient plus.

2. À la limite de la vie privée.

Oufff! J’entre maintenant dans une très grande zone grise. Certaines grandes entreprises soutiennent que les informations obtenues via les comptes de médias sociaux de leurs employés leurs appartiennent. C’est simplement faux.

Par exemple: Vous ne pouvez forcer un membre de votre équipe à afficher une photo de votre choix sur son profil LinkedIn; les relations que vos employés entretiennent via les médias sociaux, surtout LinkedIn, quand c’est professionnel, ne vous appartiennent pas.

À mon bien humble avis, et je ne suis pas juriste, le droit à la vie privée et la liberté d’expression s’arrête lorsqu’un autre parti subit des dommages ou un préjudice.

Je base ma réflexion sur le fait qu’au Québec, notre merveilleux code civil nous force à prouver qu’il y a bel et bien eu dommages, et qu’il y a une perte pécuniaire qui en découle.

Cependant, l’article 2088 du code civil confère un devoir de loyauté à l’employé.

3. Restreindre l’utilisation des médias sociaux reliés à l’entreprise.

À qui devons nous restreindre l’accès des comptes des médias sociaux de l’entreprise? Aux personnes qui en ont besoin! C’est simple comme ça! De plus en plus d’entreprises embauchent des gestionnaires de communauté, une autre optique serait de confier cette tâche à vos collaborateurs chargés du développement des affaires. Pourquoi? Ils attireront beaucoup plus de nouveaux clients et amélioreront l’image de votre marque en ligne en diffusant du contenu de valeur pour votre clientèle cible.

Plusieurs formations existent sur le marché, et certaines entreprises comme Likeable Local, basé à New York vous offre un support à la stratégie de marketing, et vous permettent d’utiliser un interface qui publie sur Facebook, Twitter & LinkedIn d’un seul clic.

Une tâche que je vous suggère de leur confier également est d’effectuer une sorte de veille sur ce qui se dit à votre endroit sur les médias sociaux. Une mauvais commentaire peut créer toute une polémique et devenir hors de proportion rapidement si aucune action n’est prise de votre part.

4. La nécessité d’une politique d’utilisation des médias sociaux.

La grande question : Est-ce que oui, ou non, comme entreprise, vous vous devez d’avoir en place cette politique? Quelle ampleur doit-elle prendre? Devez-vous tout contrôler?

Ma réponse à cette question, c’est OUI. Il est difficile de réprimander un employé s’il n’est pas au courant que ses agissements constituent une faute. De la à légiférer tout le contenu qui est publié au nom de votre entreprise ou en relation indirecte avec elle, il y a un pas que je ne franchirai pas.

Si vous ne souhaitez pas avoir une politique rigide concernant les médias sociaux, il y a toujours la possibilité d’éduquer votre équipe aux meilleures pratiques. Cette façon plus constructive et moins restrictive de travailler est peut-être plus appropriée à votre culture d’entreprise.

En conclusion…

Les médias sociaux, quels qu’ils soient, sont aujourd’hui un incontournable. Comme entreprise, vous devez tenter de gérer aussi bien que possible le contenu qui vous concerne et enseigner à votre équipe les conséquences positives et négatives de leur utilisation.

Il s’agit maintenant d’un passage obligé pour pratiquement toutes les entreprises. Il faut savoir les maximiser et gérer leur utilisation par votre équipe. Une politique claire qui énonce vos attentes, et les restrictions de votre entreprise en cette matière peut être pertinente. La sensibilisation et l’éducation de votre équipe fait également partie de la solution.

Toutes ces nouveautés font partie d’une nouvelle vague de développement des affaires, et de marketing. Il vous appartient de les maximiser, et de les utiliser à bon escient.

Dites-moi, avez-vous une politique de médias sociaux en place? À quoi ressemble-t-elle? Avez-vous déjà du intervenir?

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage