Oui, j’ai mis un gros mot dans mon titre. Si ça vous offense, j’en suis désolée, vous pouvez cliquer sur le X rouge en haut à droite de votre écran si vous êtes sur Windows! On va régler quelque chose tout de suite, RIEN NE SERA JAMAIS PARFAIT. Lâchez-moi avec vos critiques et votre quête éternelle de perfection.

Le problème avec la perfection, c’est qu’elle se tient un peu trop près de la procrastination, du burnout, et de la paranalyse (inaction). J’ai une question pour vous. Pensez-vous que chaque fois que Apple nous lance un nouvel iOS pour notre téléphone, nous recevons une première version qui est parfaite? NON! Pensez-vous qu’un auteur publie la première version de son livre tel quel, sans aucune correction? NON.

Peu importe ce que vous voulez faire ou accomplir, FAITES-LE, lancez-vous. Si vous voulez lancer un site web transactionnel, par exemple, faites votre vérification diligente, testez le tout, mais de grâce, lancez-le et ajustez le tir ensuite.

Si vous souhaitez lancer un projet d’entreprise de votre maison, acceptez à l’avance que vous serez déboussolé, probablement pris au dépourvu à quelques reprises, mais faites-le.

Allez-vous être critiqué? Oh que oui! Pourquoi? Parce que c’est facile. Personnellement, je revire de bord assez rapidement les critiques de gens qui ne sont pas entrepreneurs; les critiques des gens qui ne sont pas dans l’arène avec moi en train de travailler pour leurs rêves. C’est trop facile de jouer les gérants d’estrades, même avec les meilleures intentions du monde. Comme le dit si bien Brené Brown :

Si vous n’êtes pas dans l’arène en train de vous faire botter le cul, je ne suis pas intéressée à votre opinion.

Qu’aimeriez-vous essayer si vous saviez que “les gens” ne diraient jamais _________________ à propos de vous? Publier un manuscrit? Prendre un cours de danse? Refaire du patinage artistique? Si je n’avais pas peur de me faire traiter de grosse, je serais tous les après-midi sur la glace à patiner. Ma coach, Julie, me dit que je suis folle à chaque fois que je lui en parle, mais je sais qu’elle sera là pour moi le temps venu. Parce que je la veux ma médaille d’or aux Championnats pour adultes.

Monter dans l’arène, c’est vivre du doute, de la peur, l’anxiété, l’incertitude et la peur de la comparaison. Par contre, se montrer tel que vous êtes, aussi extraordinaire que vous l’êtes, c’est également vous exposer à l’amour, le sentiment d’appartenance, la joie, la confiance, l’empathie, la créativité et l’innovation.

Vous ne pourrez jamais contrôler les critiques. En fait, les critiques font partie du succès, selon Grant Cardone. Vous pouvez essayer de les empêcher de vous regarder dans l’arène, mais la meilleure solution est de SAVOIR qu’ils seront là et de savoir exactement ce qu’ils vous diront.

Les gérants d’estrades

Il y aura toujours 3 critiques qui auront un siège réservé : la honte, la comparaison et la peur du manque. Il y a aussi un quatrième siège qui permet à votre dernier collègue merdique de s’asseoir, et de vous regarder vous « planter » en mangeant du pop-corn.

Si vous êtes clairs sur vos valeurs personnelles, affrontez-les, les chialeux d’estrades. Dites-leur simplement que vous essayez quelque chose de nouveau, de créatif, et que leurs critiques ne vous intéressent pas. N’oubliez jamais également que nous sommes souvent notre pire critique. Soyez la personne qui comprend que c’est difficile et que ça demande du courage pour se montrer et être vu, peu importe la façon. À la fin, vous regretterez de ne pas vous être présenté beaucoup plus que de vous être pété la gueule à quelques reprises.

En conclusion, parce que cette publication doit se finir un jour. Essayez quelque chose. Faites-le. Pétez-vous la gueule et envoyez paître vos critiques. S’il ne sont pas en train de se péter la gueule avec vous, on en a rien à faire de leur opinion. Et si vous êtes un gérant d’estrade, un chialeux, un morveux… Sachez que tant que vous ne serez pas dans l’arène, à vous battre avec tout votre courage, votre opinion ne vaut strictement rien pour moi.

P.S. Cet article est fortement inspiré du travail de Brené Brown.

 

 

Obtenez un PDF « cute » en cliquant ICI!!!

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage