Quatre façons de se relever d’un passage à vide.

Quatre façons de se relever d’un passage à vide.

Une des premières choses que j’enseigne à mes étudiants, c’est qu’ils vont se planter, ils vont perdre de l’argent, faire des erreurs. C’est plate. Par contre, je ne connais pas un seul entrepreneur qui a du succès aujourd’hui qui ne s’est pas pété la gueule dans le passé. Tout ce que l’on voit à la TV et sur les médias sociaux, ce sont les grands succès, les « deals » qui ont fonctionné. Ce que l’on oublie de mentionner, c’est les 9 échecs qui viennent avant LE gros succès.

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler des stratégies que je conseille à mes élèves et mes clients de coaching lorsque ceux-ci vivent un échec qui les ébranle. Mais d’abord, j’aimerais commencer avec un peu de Brené Brown.

Vous avez connu un échec. Vous n’êtes pas un échec.

C’est toute la différence. Vous avez connu un échec, vous vous relevez, essuyez la poussière, et continuez votre route vers le succès. La seconde option, vous êtes un échec, vous amène dans la honte, le secret etc. Vous allez vous cacher, ne suivez plus votre plan d’action et vous êtes en panne. La meilleure façon de couper les jambes de la honte, c’est d’en parler. Alors, trouvez une oreille attentive, et parlez-en.

Révisez les étapes de votre système de ventes :

Si vous n’arrivez plus à faire vos chiffres, il est temps d’analyser chaque étape de votre processus de vente et de vous pencher sur vos statistiques. Si vous ne tenez pas de statistiques de ventes, vous tenez peut-être ici une solution à votre « slump ».

  • Combien d’appel faites-vous par jour?
  • Combien de messages laissez-vous par jour?
  • Quel pourcentage de vos appels débouchent sur une rencontre?
  • Quel pourcentage de vos appels débouchent sur une vente?
  • Quel pourcentage de vos appels débouchent sur un appel de suivi?

Vos chiffres, vos statistiques, vos ratios sont le cœur de l’amélioration de votre performance. Vous en sortirez gagnant si vous prenez le temps de les analyser.

Prenez des vacances

Yup. Prendre vos vacances à chaque année est très important. Vous savez, ne RIEN faire pendant quelques jours et idéalement, vous déconnecter. Certaines de mes amies ont instauré le « Dimanche sans écran » à la maison. Si vous n’êtes pas en mesure de vous arrêter pour une semaine complète, assurez-vous d’au moins avoir un long week-end de temps à autre.

Suivez une nouvelle formation.

Vous n’avez pas besoin d’investir des milliers et des milliers de dollars pour un programme qui ne finira jamais et que vous ne suivrez pas au complet. Plusieurs cours sont offerts en ligne, souvent à un prix dérisoire. Ceux que je préfère sont Grant Cardone, Jeb Blount et Tom Hopkins. Ce qui est le plus important, c’est que vous trouviez UNE chose que vous pouvez implanter dans vos habitudes quotidiennes. Juste une. Ce sont les petits changements dans vos méthodes qui feront de vous un entrepreneur ou un vendeur qui aura plus de succès.

Organisez-vous!

Une fois par semaine, une fois par mois, inscrivez du temps à votre horaire pour vous débarrasser des tâches non payantes mais essentielles. Votre paperasse, vos feuilles de temps, les rapports à remettre à la direction ne vous rapportent pas. Par contre, une fois qu’ils sont complétés, ils vous permettent de créer de l’espace pour vous investir dans votre prospection et dans vos suivis. Vous savez… les tâches qui sont les plus payantes.

En guise de conclusion…

Rappelez-vous que vous avez vécu un échec, vous n’êtes pas un échec. Il y a plusieurs façons de vous relever, de repartir la machine. Ce qui est le plus important, c’est que la solution au problème, c’est VOUS. Quand la roue est arrêtée, vous devez vous botter le derrière et la repartir, un appel à la fois, une vente à la fois, un petit succès à la fois.

Continuez votre excellent travail.

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage