Votre candidat a dit « Oui, je le veux! »? Votre recrutement est loin d’être terminé.

Votre candidat a dit « Oui, je le veux! »? Votre recrutement est loin d’être terminé.

Dans un contexte de plein emploi, les entreprises sont prêtes à tout pour garder leur équipe intacte. Beaucoup seront enclines à faire une contre-offre lorsqu’un employé annonce sa démission. Et vous, en tant que futur nouvel employeur, vous pouvez éviter le pire en prenant quelques mesures simples pour renforcer l’engagement de votre p’tit nouveau. Le moment où votre nouvelle recrue dit « Oui, je le veux », est le moment où vous êtes le plus vulnérable.

Assurez-vous que chacun des membres de sa nouvelle équipe prendra le temps d’appeler, aller prendre un café ou encore luncher avec votre nouvelle recrue.

Pour renforcer l’engagement d’un nouvel employé, quoi de mieux que de sentir sa présence voulue, désirée et attendue à une nouvelle entreprise? Si chacun des membres de l’équipe prend le téléphone, la recrue aura plus de difficulté à reculer parce qu’il a reçu une meilleure offre financière de l’employeur actuel.

Faites une annonce publique

D’abord, vous pouvez publier sur vos médias sociaux une magnifique photo avec un court texte qui souligne à quel point vous êtes heureux d’accueillir dans vos rangs une personne aussi extraordinaire que…

Certains employeurs poussent la note encore plus loin en publiant un communiqué de presse qui annonce la venue dans l’équipe de la nouvelle recrue. C’est beaucoup plus difficile de reculer et de retourner à l’ancien employeur quand il y a un communiqué de presse qui annonce votre départ!

Donnez des devoirs à votre nouvelle recrue.

Profitez de l’acceptation de votre offre pour peindre le tableau sur lequel votre nouveau collaborateur devra travailler. Profitez de cette opportunité pour clarifier ce qui sera attendu comme résultat. Demandez-lui de dresser un premier jet du plan d’action qu’il aimerait mettre en place.

L’objectif, c’est que le cerveau se mette déjà au travail.  Votre nouvelle recrute doit comprendre que vous avez vraiment besoin de son expertise. Ceci stimulera l’engagement, le sentiment d’appartenance de votre nouveau collaborateur.

Impliquez vos investisseurs dans le processus au besoin

Lorsqu’il s’agit d’un poste d’assez haut niveau, un appel d’un investisseur peut être très puissant. Le but est de faire naître l’engagement et le sentiment d’appartenance d’un nouveau gestionnaire. La raison première pour laquelle les gens quittent leur emploi est qu’ils ne se sentent pas reconnus. Donnez de la reconnaissance. Demandez à vos investisseurs de prendre le téléphone et de rappeler à votre nouvelle recrute à quel point sa collaboration est importante pour l’avenir de votre entreprise.

Le mot de la fin…

Les Américains disent « It’s not over until the fat lady sings ». Je dis : « Votre recrutement n’est pas complété tant que le candidat n’a pas débuté son emploi avec vous. »

Votre travail de vente, en tant qu’employeur ne sera jamais vraiment terminé. Les stratégies proposées vous permettront de prévenir les effets d’une possible contre-offre.

Bon recrutement!

 

Vous aimerez également

Accepter une contre-offre? 4 raisons de dire « Non »!

Les fameuses négociations salariales

 

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage