La reprise économique au Québec passera inévitablement par l’entrepreneuriat. Si vous lancez votre « side line », il y a plusieurs choses à tenir compte. Pour reprendre les propos de l’auteur Chris Guillebeau, pour avoir une entreprise vous avez besoin de 3 choses : un produit ou service, des clients potentiels et une façon de vous faire payer. Voici quelques questions à vous poser pour déterminer à quel point vous êtes prêts à vous lancer.

Avez-vous du temps à consacrer à votre « side line » ?

Probablement pas. Comme n’importe quel nouveau projet, ce n’est jamais le bon moment. La réponse que j’offre à mes élèves est qu’il n’y aura jamais de bon moment. Votre défi sera d’intégrer vos nouvelles tâches d’entrepreneur dans votre horaire. La clé est la planification et l’intégrité envers vous-même.

Si vous pensez éprouver des difficultés avec votre famille, pourquoi ne pas les mettre dans le coup et les impliquer dans la réalisation de vos objectifs. Par exemple, si vos enfants sont assez grands, pourquoi ne pas les impliquer dans l’expédition de votre boutique en ligne ?

Pouvez-vous m’expliquer votre proposition de valeur en moins de 30 secondes ?

Si vous n’avez jamais fait l’exercice de créer une proposition de valeur, CLIQUEZ ICI. Votre proposition de valeur explique ce que vous avez à vendre et comment vous résolvez un problème pour vos clients. Si vous n’êtes pas en mesure d’expliquer le tout en moins de 30 secondes, c’est qu’elle est trop complexe ou qu’elle doit être mieux définie.

Une proposition de valeur claire et simple vous permettra d’orienter votre message marketing de façon appropriée. Vous serez également en mesure de créer des publicités ciblées pour vos clients potentiels.

Comment allez-vous financer votre projet ?

Les idées, c’est bien. Un plan financier, c’est mieux. Récemment, j’ai eu une discussion avec un élève à propos du fameux « dropshipping ». De nombreux influenceurs promouvoient ce type d’entreprise sans parler des coûts qui y sont reliés. Vous devez d’abord créer votre site web. Si vous êtes habiles avec Shopify, c’est parfait. Sinon, les frais pour la création d’une boutique en ligne peuvent être élevés. Ensuite, il y a des coûts très élevés de publicité reliés à ce type de commerce. C’est la partie qu’on oublie souvent lorsqu’on vous parle de devenir riche rapidement.

Vous aurez besoin de fonds pour créer votre entreprise. Faites un plan et planifiez pour le pire ; tout en travaillant pour le mieux !

Quelle sera la structure de prix de votre « side line »?

« Ça dépend » n’est pas une réponse acceptable. Il y a plusieurs choses à tenir compte lorsque vous souhaitez fixer le prix de vos produits et services. Un comptable peut certainement vous aider. Ensuite, si vous avez une boutique en ligne, vous devez trouver les meilleurs frais d’expédition. Comme dans tout, je vous encourage à magasiner avec différents fournisseurs. Vous pourrez trouver ce qui convient le mieux à vos besoins.

Si vous offrez un service, vous avez l’embarras du choix. Vous pouvez établir une tarification à la carte, par forfait ou encore offrir une tarification à l’heure. Considérez vos coûts de publicité, si vous devez louer un local commercial, le temps que vous devez consacrer à votre administration. Toutes ces informations font partie d’un plan financier bien ficelé !

Êtes-vous d’accord avec l’expression « Fait, c’est mieux que parfait » ?

Un des problèmes que je constate souvent avec mes élèves, c’est le fameux perfectionnisme. Quand on lance une entreprise, c’est normal de vouloir que tout soit parfait. Cependant, il s’agit d’un très grand obstacle à votre réussite. Le temps que vous allez perdre à TOUT faire pour que TOUT soit parfait vous empêche d’aller prospecter vos nouveaux clients, ou de faire ce que vous faites le mieux.

Pour que votre entreprise fonctionne, vous devez aller à l’essentiel. Vous devez vous concentrer à faire ce qu’il faut pour que ça fonctionne et être prêt à vivre dans l’imperfection. Le perfectionnisme est la meilleure des excuses pour procrastiner.

En conclusion…

À la fin de la journée, c’est VOTRE « side line ». Que vous souhaitiez y consacrer 10 heures par semaine ou 60 heures par semaine, vous devez avoir un plan clair de ce que vous souhaitez accomplir et dresser le plan d’action pour y arriver.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Voir les options de partage
Cacher les options de partage